Le cimetière de guerre du fleuve Sangro

Le cimetière de guerre du fleuve Sangro

Le 3 septembre 1943, les Alliés envahissaient l’Italie, cette invasion coïncidant avec la signature d’un armistice avec les Italiens. Mais l’Italie entrait de nouveau en guerre, cette fois aux côtés des Alliés. Les Alliés avaient pour objectif d'attirer les troupes allemandes loin du front russe, et plus particulièrement de la France, où ils avaient prévu de lancer une offensive l’année suivante. Malgré une résistance acharnée, les troupes alliées ont rapidement gagné du terrain dans le sud du pays, mais à la fin octobre, elles se sont retrouvées face à la ligne Gustav, correspondant à la ligne de défense des Allemands pour la durée de l’hiver, qui s’étendait du Garigliano à l’ouest au Sangro à l’est. Le 4 novembre, les forces alliées qui avaient réussi à se frayer un chemin en remontant le long de la côte de l’Adriatique, se préparaient à attaquer les positions allemandes situées près du Sangro. Le 24 juin, les Alliés avaient établi une tête de pont, et le 30 juin, à la tombée de la nuit, toute la crête surplombant le fleuve était sous leur contrôle.

L’emplacement du cimetière a été choisi par le 5e Corps d’armée. On y a transporté les sépultures d’hommes qui étaient morts lors des combats féroces qui ont fait rage dans le secteur adriatique du front, en novembre et décembre 1943, et pendant la période d’accalmie qui a suivi. De plus, le cimetière abrite les tombes d’un certain nombre de prisonniers de guerre évadés des camps allemands qui sont morts alors qu’ils essayaient de rejoindre les lignes alliées. Le cimetière de guerre du Sangro compte 2 617 tombes de soldats du Commonwealth tombés pendant la Seconde Guerre mondiale. Il abrite aussi le Monument commémoratif d'incinération du Sangro, un des trois monuments commémoratifs érigés en Italie en l’honneur des officiers et des non­officiers des forces indiennes, dont les restes ont été incinérés conformément à leur foi – les deux autres monuments commémoratifs d’incinération ont été érigés dans le cimetière de guerre de l’armée indienne de Forli et le cimetière de guerre Gurkha de Rimini. Le monument commémoratif du Sangro rend hommage à plus de 500 militaires.

Indications pour s’y rendre 

Le cimetière de guerre du fleuve Sangro est situé dans la Contrade Sentinelle de la commune de Torino di Sangro, dans la province de Chieti. Prendre l’autoroute A14 (la route qui va de Tarente au sud jusqu’à Ancône au nord) et prendre la sortie Val di Sangro. Après environ 2,5 kilomètres, tourner à droite sur la route SS16, qui se rend de Pescara à San Vito, et rouler sur près de 2 kilomètres. On arrive alors à une route abrupte qui tourne vers la droite et qui permet de monter au cimetière.

Date de modification :