Cimetière militaire de Sai Wan

Cimetière militaire de Sai Wan

L’île de Hong Kong est tombée aux mains des Japonais le jour de Noël 1941 après une période de combat brève mais intense. La plupart de ceux qui sont inhumés dans ce cimetière ont été tués au cours de ce conflit ou sont morts ultérieurement, internés ou faits prisonniers de guerre pendant l’occupation japonaise. Les restes des prisonniers morts en captivité à Formose (aujourd’hui Taïwan) ont été transportés à Hong Kong afin d’être inhumés à Sai Wan en 1946. Ce sont 1 505 victimes du Commonwealth de la Seconde Guerre mondiale qui sont inhumées ou commémorées, aujourd’hui, au cimetière militaire de Sai Wan. Parmi ces sépultures, 444 ne sont pas identifiées. Des monuments commémoratifs spéciaux y ont été érigés en souvenir de 16 victimes de la Seconde Guerre mondiale inhumées dans le cimetière musulman no 3 à Kowloon (Ho Man Tin), dont les tombeaux ont été perdus. On trouve également 77 sépultures de guerre d’autres nationalités de cette période, dont la majorité sont néerlandaises et sept sont des sépultures de guerre non liées à la guerre mondiale que la Commission entretient au nom du MDN. Le cimetière renferme des monuments commémoratifs spéciaux en hommage à 12 victimes de la Première Guerre mondiale inhumées à Kowloon (Ta Sek Ku) dans le cimetière Mohammedan, dont les tombes ont depuis été perdues. À l’entrée du cimetière militaire de Sai Wan se trouve le Monument commémoratif de Sai Wan sur lequel sont inscrits les noms de plus de 2 000 militaires tués à la bataille de Hong Kong ou morts en captivité ultérieurement et qui n’ont aucune sépulture connue. Des panneaux ajoutés au monument commémoratif forment le Sai Wan Cremation Memorial (monument commémoratif d’incinération de Sai Wan) sur lesquels sont inscrits les noms de 144 victimes de la Seconde Guerre mondiale dont les restes ont été incinérés conformément à leurs croyances religieuses et le Sai Wan (China) Memorial (monument commémoratif (Chine) de Sai Wan) en hommage à 72 soldats tombés lors des deux guerres dont les tombes en Chine continentale ne pouvaient pas être entretenues. Le cimetière ainsi que le monument commémoratif ont été conçus par Colin St Clair Oakes.

Indications routières

Le cimetière militaire de Sai Wan est situé au nord-est de l’île de Hong Kong dans le secteur Chai Wan, à environ 11 kilomètres du district Central. À l’entrée du cimetière, sur la route de Cape Collinson, s’élève le monument commémoratif en l’honneur de ceux qui sont morts au combat à Hong Kong et qui n’ont aucune sépulture connue. De là, le cimetière descend en pente vers la mer. Le moyen le plus simple de se rendre au cimetière est d’emprunter la ligne de Hong Kong du réseau de chemin de fer public (MTR) jusqu’au terminus de Chai Wan. Du terminus, on peut marcher jusqu’au cimetière en suivant la route de Chai Wan jusqu’au rond-point, prendre la direction ouest sur la route de Wan Tsui, puis la direction sud-est sur Lin Shing qui mène à la route de Cape Collinson. Le panneau d’indication de la CWGC est fixé à un mur faisant face à la route de Lin Shing. Le quartier de Cape Collinson compte un grand nombre de cimetières. En montant cette route étroite à sens unique, on passe devant le cimetière catholique situé sur le flanc de la colline à gauche de la route et le cimetière militaire de Hong Kong, à droite. Le cimetière militaire de Sai Wan se trouve à mi-chemin environ sur la route de Cape Collinson et fait face aux cimetières musulman et bouddhiste.

Date de modification :