Cimetière de guerre canadien de Groesbeek

Cimetière de guerre canadien de Groesbeek

Les forces alliées sont entrées aux Pays-Bas le 12 septembre 1944. Les opérations aéroportées qui eurent lieu plus tard dans le mois permirent d’établir une tête de pont à Nijmegen, et dans les mois suivants, les régions côtières et les ports étaient dégagés et sous contrôle allié. Mais la progression en territoire allemand ne commença qu’une fois que l’offensive déclenchée par les Allemands dans les Ardennes fut repoussée. La plupart de ceux qui sont enterrés au cimetière de guerre canadien étaient des Canadiens, dont bon nombre ont perdu la vie dans la bataille de la Rhénanie, où les 2e et 3e Divisions d’infanterie canadiennes et la 4e Division blindée canadienne ont pris part aux poussées vers le sud à partir de Nijmegen, afin de dégager le territoire entre la Meuse et le Rhin en février et mars 1945. Les autres qui sont enterrés là ont trouvé la mort avant ou après dans la partie orientale des Pays-Bas et en Rhénanie. Le cimetière abrite 2 610 sépultures du Commonwealth de la Seconde Guerre mondiale, et neuf autres sépultures de guerre provenant d’autres nationalités. Le monument commémoratif de Groesbeek est érigé au sein du cimetière, portant les noms de plus de 1 000 membres des forces terrestres du Commonwealth qui ont perdu la vie pendant la campagne du nord-ouest de l’Europe, entre la période de la traversée de la Seine, à la fin août 1944, et la fin de la guerre en Europe, et dont les tombes sont inconnues.

Indications routières

Le cimetière de guerre canadien de Groesbeek est le cimetière de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth qui compte le plus grand nombre de sépultures de Canadiens morts aux Pays-Bas. Quelque 2 338 Canadiens sont inhumés ici, dont Aubrey Cosens, du Queen's Own Rifles, qui obtint la Croix de Victoria (V.C.) pour avoir dirigé, en février 1945, une attaque contre Mooshof, au cours de laquelle il fut tué par un tireur isolé. On y trouve également les tombes de 141 aviateurs canadiens, dont deux qui ont été abattus en 1942, dont les restes n’ont été retrouvés que 20 ans plus tard.

Groesbeek se trouve à une dizaine de kilomètres au sud est de Nimègue (Nijmegen), près de la frontière allemande.

  • Sur l’autoroute A73, qui relie Nimègue à Venlo, prendre la sortie 3 pour Malden/Groesbeek/Mook/Heumen/Overasselt.
  • Suivre les panneaux menant à la N271, puis traverser le village de Molenhoek, en direction de Mook.
  • À Mook, tourner à gauche au rond point, pour prendre la Groesbeekseweg
  • Parcourir environ 4,5 km puis tourner à gauche au rond point pour prendre la Pannenstraat.
  • Continuer jusqu’à ce que la rue change de nom pour devenir la Dorpstraat puis tourner à gauche sur la Burgemeester Ottenhoffstraat.
  • Au panneau de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth, tourner à droite sur Zevenheuvelenweg.
  • Le cimetière se trouve à environ 2 km, sur la droite.
  • • En voici l’adresse : Zevenheuvelenweg 38 6561 Groesbeek, Pays Bas.

Pour en savoir davantage sur le cimetière, consulter le site Web de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth (www.cwgc.org).

Coordonnées GPS : N 51 47 52 E 05 55 51.

Date de modification :