Kamp Westerbork

Plus de 100 000 personnes furent déportées du Kamp Westerbork à bord de 93 trains de transport. À partir du 12 juillet 1942, des trains quittèrent le camp à destination d'Auschwitz et d'autres camps de la mort. À partie du début de 1943, il y en eut toutes les semaines. Le train comprenait une série de wagons à bestiaux à bord desquels on entassait environ 1 000 personnes. Il venait tous les mardis. Les déportations étaient principalement organisées à Berlin. Les destinations habituelles étaient Auschwitz ou Sobibor. Parfois, le train se rendait à Bergen-Belsen et Theresienstadt. Le dernier train partit de Westerbork le 13 septembre 1944. Il transportait 77 jeunes enfants qui avaient été arrachés par les Nazis des endroits où ils se cachaient.

Kamp Westerbork est devenu aujourd'hui un centre commémoratif. Il a été restauré tel qu'il était à l'époque de manière à ce que l'on puisse identifier les endroits où se trouvaient les bâtiments jadis. En guise de symbole, les voies ferrées qui menaient aux camps de concentration ont été soulevées, tordues en forme de cercles afin que jamais un train ne puisse un jour les emprunter de nouveau. On a reconstruit certaines routes et certains autres chemins. Sur le terrain de rassemblement, on a déposé 102 000 pierres qui témoignent du passage des déportés de Westerbork qui furent assassinés.

Kamp Westerbork (disponible en anglais ) - Ce site permet de visiter virtuellement l'ancien camp d'internement de Westerbork, dans la province de Drente, aux Pays-Bas.

Date de modification :