L’aéroport à Sarajevo en juillet 1992

Des héros se racontent - Forces armées canadiennes

L’aéroport à Sarajevo en juillet 1992

Transcription
On est arrivés au mois d'avril et au mois de juillet, le bataillon a reçu l'ordre d'aller faire l'ouverture de l'aéroport de Sarajevo. On a quitté nos maisons de peloton et puis on est allés ouvrir l'aéroport et on est restés là à peu près un mois. Il a fallu recommencer à zéro. Des positions défensives et puis je ne comprenais pas pourquoi on faisait des positions creusées dans la terre, j'ai dit voyons donc, on est les Nations Unies, on ne se fera pas tirer dessus! Non, on se fait tirer dessus. Là je comprenais la dynamique. Quand un boss te dis de faire de quoi, il y a une raison pour. Fais-le. Plus tard dans ma carrière, ça m'a suivi. Je ne chialais plus trop trop quand quelqu'un me disait tu vas creuser un trou. Oui. Intervieweur :Est-ce que vous pouvez me parler, est-ce que vous vous rappelez de ça l'épisode de l'aéroport de Sarajevo? Oui. On est arrivés, moi quand je suis arrivé, peut-être une journée ou deux, une journée après mon peloton. Ça a pris je pense 72 heures monter à Sarajevo, c'était long parce qu'il y avait différents check points et c'était pas si loin que ça sur la map, mais des contournements avec des belligérants. Comme je vous ai dit, moi,un moment donné, j'ai été qualifié comme ambulancier, d'un truck d'ambulance, ils ont dit, toi tu es qualifié, et c'est comme une ressource rare. Fait qu'à place de partir d'une boite de truck avec mes chums, fallait que je chauffe un truck d'ambulance. Quand je suis arrivé une journée plus tard que ma gang, j'ai fait les shifts de garde avec mes chums, et là c'était comme un show dans les premières loges. Ça tirait partout. C'était un shift de nuit en plus, tu voyais les traceuses, tu entendais l'artillerie au loin et là ça tirait. Je disais Wow! Là, je suis à la guerre pour vrai. Ça été ça la dynamique tout le long. C'était des shifts de garde, on rapportait les coups de feu, ce qui se passait dans notre secteur. Quand tu faisais pas ça tu faisais des trous, des sandbags, des choses comme ça. Intervieweur : L'épisode de l'aéroport, c'est un épisode important dans ce conflit-là? Oui, parce que l'aéroport, c'est nous autres qui a ouvert l'aéroport, on a été capables de recevoir l'aide humanitaire qui arrive pour qu'après ça on puisse continuer dans la région de Sarajevo. Je suis content d'avoir participé et puis c'est pour ça que l'unité en 2002, a reçu un petit lion, c'est la mention élogieuse du commandant en chef, c'est la première mention ou la deuxième, je pense que nous autres et la gang de la poche de Medak des PPCLI qui l'a eu. On est les premiers à avoir eu pour un acte de guerre. Une unité qui a fait preuve de courage exemplaire et qui a fait une différence en terrain de guerre. À l'aéroport, le bataillon au complet quasiment était là, à part une petite gang qui avait resté en arrière mais c'était l'unité en majorité. Plus, on avait une compagnie, si je ne me trompe pas, de RCR, parce qu'avec l'unité il y avait une compagnie attachée de Baden-Baden, les RCR c'est de l'infanterie comme nous autres les 22, mais anglophones, il y avait une compagnie d'eux autres avec nous autres. Ça a duré un mois Sarajevo. Après ça, si je ne me trompe pas, c'est les Français qui sont venus nous relayer puis après ça on est retournés dans notre secteur en Croatie.
Description

M. Vachon raconte le long trajet vers l’aéroport de Sarajevo, où le Royal 22e Régiment a joué un rôle important pour permettre l’arrivée de l’aide humanitaire. Leurs actions ont été reconnues en 2002 avec la mention élogieuse du commandant en chef.

Jean Vachon

Jean Vachon est né à Thetford Mines, au Québec, en août 1970. Enfant, il a toujours souhaité devenir un soldat. Il s’est enrôlé en 1989 à 18 ans et a été déployé entre autres en Allemagne, dans le golfe Persique, en Yougoslavie et en Afghanistan.

Catégories
Médium :
Vidéo
Propriétaire :
Anciens Combattants Canada
Date d’enregistrement :
8 décembre 2013
Durée :
2:45
Personne interviewée :
Jean Vachon
Guerre ou mission :
Forces armées canadiennes
Emplacement géographique :
Yougoslavie
Branche :
Armée
Unité ou navire :
Royal 22e Régiment
Grade militaire :
Major

Droit d’auteur ou de reproduction

Continuer à regarder

Date de modification :