Musée de la marine d’Halifax

75e anniversaire du jour J et de la bataille de Normandie

Musée de la marine d’Halifax

Transcription
Bonjour, je m’appelle Jennifer Gamble et je suis conservatrice au Musée de la marine d’Halifax. Aujourd’hui,nous allons nous intéresser à quelques-uns des artéfacts du jour J. Au cours des dernières années, nous avons eu la chance de recevoir plusieurs artéfacts d’une personne dont le père, Harold Tilley, a pris part au débarquement du jour J. Il était officier de la Marine royale canadienne. Voici une photo de lui. Ce qui est formidable avec la collection d’Harold Tilley,c’est qu’il a écrit une sériede lettres et tenu des journaux de son expérience du jour J. Il était commandant de l’une des pénichesde débarquement le jour des opérations. Mieux encore: voici le casque qu’il portait sur sa péniche de débarquementlors du jour J. Nous sommestrès chanceux, car son nom est encore visible sur J. le casque, ce qui estfantastique. Regardez ici, on le devine à peine, mais c’est bien son nom indiqué dessus,Tilley. C'est un objet précieuxet nous sommes très heureux de le posséder, car il a réellement été portélors du jour J. L’un des artéfacts les plus importants que nous possédons se trouve ici, l’Opération NEPTUNE. Il s'agitdes véritables ordres opérationnels du jour J. Ce livre souligne ce que lesforces alliées étaient supposées accomplir en cette journée, où les troupes étaient censées débarquer, où les navires devaient se trouver, et que devaient faire l’Aviation royale canadienne, la Force aérienne britannique et la Marine royale canadienne. Ce livre comprend tous les détails, y compris l’heure àlaquelle les démineurs ont été déployés en avance afin de dégager la voie pour les péniches dedébarquement. Tous ces ordres sont présentés dans cet ouvrage. Après les opérations du jour J, ces ordres auraient dû être détruits, mais la personne qui a décidé de les conserver savait sans doute qu’ils étaient liés à un événement historiqueimportant, et c'est pourquoi ilsont été préservés. Il s'agit de l’un des deux exemplaires dont nous connaissons l’existence. Tout étai tprêt pour le jour J. Comme vous pouvez le voir, des notes personnelles ont été ajoutées et des corrections ont été apportées dans les jours précédant le jour J. Il s' agit d’une source de premier plan offrant un superbe témoignage d’une période historique, et il nous permet de constater endétail la planification minutieuse entourant cette campagne. Voici un album photo personnel qui se trouve en notre possession. Pendant laguerre, de nombreux marins étaient munis de petits appareils photo personnels, même si cela n’était pas autorisé. Ces petits appareils photo étaient appelés «brownies». Ils étaient de taille réduite et produisaient de petites photographies. Par conséquent, beaucoup de soldats en étaient équipés, etc'est une bonne chose, car ils ont pu documenter des événements importants. Ce soldat a ainsi été en mesure de documenter son expérience du jour J. Voici une image du débarquement en Normandie le 6 juin. Il a pris une série de photos de toutes les péniches de débarquement et de toutes les forces navales alliées se dirigeant vers les côtes normandes. C’est un témoignage tout simplement fascinant! Cela nous permet également de confirmer des détails, comme la présencede ces navires à tel moment ainsi que leurs opérations. Ce sont les albums photo personnels que j'ai particulièremen tappréciés. Cela nous offre un point de vue différent. Il existe de nombreuses photographies officielles en temps de guerre, comme celles-ci par exemple; elles sont très sérieuses, avec des personnes au garde-à-vous ou des photos officielles de l’équipage d’un navire. Les photographies très personnelles offrent un autre point de vue de l'expérience pendant la guerre, Même en temps de guerre, les soldats demeuraient; humains; on peut les voir rire et s'amuser; tout n’était pas sérieux en permanence, et c'est agréable de le constater par le biais de ces photographies. Un message du gouvernement du Canada.
Description

Voyez la conservatrice Jennifer Gamble présenter des artefacts liés au jour J et abrités au Musée naval d’Halifax

Catégories
Médium :
Vidéo
Propriétaire :
Anciens Combatants Canada
Date d’enregistrement :
11 juin 2019
Durée :
3:49
Guerre ou mission :
Forces armées canadiennes

Droit d’auteur ou de reproduction

Continuer à regarder

Date de modification :