Le trouble de stress post-traumatique

Des héros se racontent

Le trouble de stress post-traumatique

Transcription
Moi j'ai vu quelques fois les fantassins. C'est une manière de détente. Moi j'allais sur une place qui s'appelait la maison canadienne. C'est un patio, on buvait du thé glacé, du Coke. On n'avait aucune boisson sur le camp, quand on était là. Et moi je parlais souvent à, les fantassins. Je trouvais que c'était partie de ma responsabilité qu'ils sachent que je suis une infirmière, pour qu'ils ont le droit de me parler ouvertement. Qu'ils me connaissent comme amie, qu'ils savent qu'ils ont, n'importe quand qu'ils ont besoin de parler à quelqu'un. Même si je n'suis pas une infirmière de soins de santé mentale, mais souvent je voyais du monde commencer à être vraiment stressé. Ils savaient qu'ils partaient pour une grosse mission. Ils savaient que leur chance de revenir était, c'était plus dangereux cette mission-là. Et, je m'ai fait dire. J'en ai parlé ouvertement avec eux. Leur dire que, pour essayer de leur calmer. J'ai eu un de mes amis qui m'a rappelé quatre mois plus tard, dernièrement, pour me dire : « Tu t'en souviens-tu que j'ai eu une conversation avec vous concernant, la, la, la. » J'ai dit : « Oui. » « Tu t'en souviens ? » « Ben oui je m'en souviens. Je t'ai dit que je m'en souviendrais. » Il dit : « Tu m'as sauvé la vie cette journée là. » À cause que j'étais capable d'y dire : « O.K., on recule et on en discute immédiatement. » Mais j'étais pas la seule. Tout le monde. Fallait que tu trouves quelqu'un que t'étais capable de parler avec sinon, t'es pas capable de faire ta job. Ça c'est important que tu sors tous tes problèmes, tout ce qui te dérange. Ouais Intervieweur : L'attitude dans le militaire? Changée complètement. Intervieweur : Changée complètement? Oui. Ils savent qu'on va avoir des problèmes avec, stress traumatique. C'est officiel, il va y avoir du monde qui va revenir avec ça. Qu'est-ce qui font, on a fait, on appelle ça Decompression Leave quand tu sors de l'Afghanistan. Moi j'ai été en Cyprus pour quatre jours. Ils nous ont donnés des lectures. « C'est ça, ça, ça que vous allez expériencer quand vous revenez au Canada. » Ils nous ont donné des trucs. Ils nous ont dit : « Si vous avez des problèmes, venez nous voir immédiatement. » Au marque de six mois, c'est obligatoire qu'on est évalué par quelqu'un de la clinique santé mentale pour voir où qu'on est dans notre reintegration. Oui, réadaptation. Parce que ils savent qu'il va y avoir du monde qui va avoir des problèmes, c'est absolument normal. Y'ont vu des choses. Moi j'ai jamais vu tant de traumas dans ma vie juste côté infirmière. Mais moi je suis plus habituée à cause que j'en ai vu des décès, j'en ai vu beaucoup de traumas avant de partir. Mais pas à ce point-là, mais j'avais déjà, je m'attendais, je savais qu'est-ce que je m'attendais. Mais un petit jeune de vingt-deux, vingt, dix-neuf qui s'en va tuer pour la première fois, ça, c'est ça la guerre. C'est la réalité.
Description

Mme Streppa nous parle du trouble de stress post-traumatique, de l’attitude changeante de l’armée envers ce trouble, et de l’aide qu’elle a été en mesure d’apporter à un fantassin.

Joanna Streppa

Mme Streppa est né à Montréal. Elle a joint les Forces canadiennes en 1989 en tant que membre non-officiers et une formation de signaleur naval. De 1990 - 1997, elle a travaillé dans la région de Halifax, à l'exception d'une tournée de deux ans au siège de la Défense nationale à Ottawa. Après l'obtention de son diplôme de l'Université Dalhousie en soins infirmiers, Mme Streppa reçu sa commission de la direction, spécialisée dans les soins intensifs, et en 2004 a été promu au grade de lieutenant. En Février 2006, elle a accepté un déploiement en Afghanistan / Kandahar et a été employé comme officier d'état major du quartier général de Groupe des Services de santé des Forces canadiennes à son retour.

Catégories
Médium :
Vidéo
Propriétaire :
Anciens Combattants Canada
Durée :
3:04
Personne interviewée :
Joanna Streppa
Guerre ou mission :
Forces armées canadiennes
Emplacement géographique :
Afghanistan
Branche :
Marine
Grade militaire :
Lieutenant
Occupation :
Infirmière

Droit d’auteur ou de reproduction

Continuer à regarder

Date de modification :