Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

L'utilistation des soins de santé par les clients d'ACC

Faits en Bref Concernant...

Cette publication est disponible dans d’autres formats sur demande.
Version PDF

L'utilistation des soins de santé par les clients d'ACC

Les coûts des soins de santé ont tendance à être concentrés parmi une faible proportion de la population ayant des niveaux élevés de besoins. Anciens Combattants Canada (ACC) a examiné les tendances en matière d’utilisation de ses soins de santé par ses clients au cours de la période 2011-2012 à 2015-2016. Il a également examiné la mesure dans laquelle les coûts d’utilisation élevés peuvent identifier un sous-groupe de la population qui pourrait tirer profit d’un soutien accru pour s’orienter dans le système de soins de santé et réintégrer la vie civile. Les clients ont été divisés en quatre groupes en fonction de leurs habitudes de dépense : les utilisateurs coûteux (tranche supérieure de 5 %), les utilisateurs moyennement coûteux (tranche de 6 à 49 %), les utilisateurs peu coûteux (tranche inférieure de 50 %) et les non-utilisateurs de soins de santé.

1) Modèle de cadre conceptuel
Les niveaux de besoins des clients peuvent varier au fil des ans, et les clients peuvent passer d’un niveau à l’autre à mesure que leurs besoins évoluent.
Il faudrait peut-être mener des efforts de sensibilisation accrus pour joindre les clients potentiels qui, une fois ayant subi un examen préalable, pourraient être dirigés vers le niveau de soins approprié.
2) Tendances en matière de dépenses montant pour les clients d’ACC
Bien que, dans l’ensemble, les coûts des soins de santé soient demeurés stables au cours de cette période de quatre ans, les coûts associés aux clients issus des Forces armées canadiennes (FAC) ont plus que doublé.
Les coûts des soins de santé étaient concentrés autant parmi les clients issus des FAC (les 5 % auxquels sont associés les coûts les plus élevés comptaient pour le tiers des dépenses) que les clients ayant servi en temps de guerre (les 5 % auxquels sont associés les coûts les plus élevés comptaient pour le quart des dépenses).
3) Dépistage et gestion de cas
Il y a peu de liens entre les coûts élevés d’utilisation des soins de santé et le niveau de risque. De nombreux utilisateurs coûteux présentent un risque minime ou faible d’être placés en établissement et/ou d’avoir des problèmes de réinsertion dans la vie civile, en deçà du risque d’être dirigés vers des services de gestion de cas.
Plus du tiers des clients recevant des services de gestion de cas présentent un risque minime ou faible, et la plupart des utilisateurs coûteux ne font pas l’objet d’une gestion de cas.
4) Répercussions
Les examens préalables et la gestion de cas semblent être plus fondés sur la participation aux programmes que sur les besoins – 87 % des clients faisant l’objet d’une gestion de cas active participaient au Programme de réadaptation.
Le Ministère utilisera les résultats pour réviser ses outils d’examen préalable et les critères de détermination des besoins en services de gestion de cas.
Average Income (1 Year Pre-Release to 10 Years Post-Release)
Modèle de cadre conceptuel...

Non-Clients

Clients éventuels

Clients

Faisant l'object d'une gestion de cas

Soutien guidé

Autogestion

Références pour la séance d’info (Utilisateurs coûteux des soins de santé) :

MacLean M.B., L. Van Til, S. Macintosh, A. Poirier et K. McKinnon. Utilisateurs coûteux des soins de santé parmi les clients d’Anciens Combattants Canada, Direction de la recherche, Anciens Combattants Canada, Charlottetown, le 8 janvier 2018, p. 29.

Pour consulter le rapport intégral, communiquer avec : VAC.research-recherche.ACC@vac-acc.gc.ca

Date de modification :