Plan de leçon : Vidéo du jour J – Des héros se racontent

But

Sensibiliser les jeunes à l’égard des efforts déployés par le Canada durant le jour J et la bataille de Normandie en utilisant des sources d’information de première main (vidéo de vétérans) et sources secondaires.

Objectifs

Les jeunes devraient :

  • démontrer qu’ils possèdent une compréhension de base des événements relatifs au jour J et à la bataille de Normandie;
  • être sensibilisés aux difficultés auxquelles ont dû faire face les Canadiens qui ont participé au jour J et à la bataille de Normandie;
  • comprendre la différence entre les sources de première main et les sources secondaires de même que les avantages et désavantages inhérents à chaque type de sources;
  • prendre conscience de l’importance de se souvenir des sacrifices et des réalisations des vétérans canadiens.

Public cible

Cette activité convient aux jeunes de 12 à 14 ans.

Séquence et durée prévue de l’activité [75 minutes]

(L’activité peut être modifiée en fonction du temps disponible.)

  • Discussion préparatoire [10 minutes]
  • Lecture et discussion [30 minutes]
  • Visionnement guidé de la vidéo du jour J – Des héros se racontent [20 minutes]
  • Récapitulation [15 minutes]
  • Activité complémentaire possible [variable]

Matériel

Discussion préparatoire [10 minutes]

Entamez une discussion sur la Seconde Guerre mondiale. Plus d’un million de Canadiens ont porté l’uniforme pendant le conflit, ce qui est plus que la population entière de certaines provinces. Demandez aux jeunes de situer la côte du Nord de la France sur une carte.

Expliquez aux jeunes que s’ils marchaient aujourd’hui le long des plages de la Normandie, en France, ils seraient certainement frappés par la sérénité et la beauté des lieux. Pendant l’été, dans les endroits comme la plage Juno, des chiens jouent dans le ressac et des gens qui souhaitent prendre un bain de soleil étendent leurs serviettes de plage sur le sable. Cette partie de la côte normande de la France est populaire auprès des vacanciers.

Expliquez qu’il y a 75 ans, la situation était très différente. Des Canadiens participaient à une invasion dont le but était de percer une brèche dans la « Forteresse Europe » de l’Allemagne nazie.

Lecture et discussion [30 minutes]

Fournissez à chacun des étudiants le document à distribuer intitulé Percer une brèche dans la Forteresse Europe.

Ce document permettra aux jeunes de connaître le contexte des événements qui ont mené au jour J et la planification nécessaire à l’assaut massif, ainsi que de mieux comprendre les sacrifices et les réalisations que les Canadiens ont faits lors de cette bataille. Menez ensuite une discussion sur les lectures ayant été effectuées. Utilisez la carte interactive du Musée canadien de la guerre Le Canada et le débarquement de Normandie pour vous aider à expliquer à quels endroits les Canadiens sont débarqués le jour J.


Après avoir acquis une compréhension générale de l’histoire du jour J et de la bataille de Normandie, les jeunes sont prêts à visionner la vidéo du jour J – Des héros se racontent.

Visionnement guidé de la vidéo du jour J – Des héros se racontent [30 minutes]

Expliquez aux jeunes la différence entre les sources de première main (témoignage direct d’un événement comme des journaux personnels, des mémoires, des entrevues, etc.) et les sources secondaires (livres de référence, articles sur l’événement, bibliographies, etc.).

À titre d’introduction à l’apprentissage d’un événement historique par le biais de sources de première main, telles que les récits personnels, indiquez à la classe qu’ils visionneront une vidéo d’entrevues avec des vétérans qui ont joué différents rôles lors du jour J. Il ne fait aucun doute que les étudiants ne seront pas familiers avec tous les mots ou toutes les phrases utilisés dans Des héros se racontent – Vidéo du jour J (environ 9 minutes) et que certaines paroles seront difficiles à comprendre. Une transcription est fournie, et vous avez également l’option d’afficher les sous-titres. Encouragez les étudiants à écrire les mots ou les phrases qu’ils ne connaissent pas. Distribuez les feuilles de question pour le visionnement guidé afin de les aider à extraire certaines informations de la vidéo. Encouragez-les à lire les questions avant de faire jouer la vidéo. Ils ne devraient pas s’inquiéter s’ils n’arrivent pas à trouver toutes les réponses. Les étudiants pourraient vouloir regarder la vidéo une deuxième fois.

Remarque : Si vous souhaitez sauvegarder une copie de la vidéo sur votre ordinateur pour faciliter le visionnement, faites un clic droit de la souris et choisissez « Enregistrer la vidéo sous » pour la télécharger sur votre ordinateur.

Après avoir visionné la vidéo, examinez les réponses de la feuille de questions. Il pourrait également se révéler intéressant de discuter des questions des étudiants concernant certains des termes utilisés dans la vidéo.

Récapitulation [15 minutes]

Terminez la leçon par un retour sur l’activité. Il peut s’agir d’une discussion ouverte en groupe ou d’une discussion animée. Vous pourriez demander aux étudiants d’indiquer quels sont les éléments qui ont laissé une forte impression au cours de l’activité.

Mentionnez une fois de plus que la vidéo représente un récit oral du jour J et de la bataille de Normandie (source de première main) et que le document écrit constitue d’une pièce d’histoire écrite (source secondaire). Demandez aux étudiants d’indiquer leur manière favorite d’apprendre l’histoire ainsi que les avantages et désavantages de chacune d’entre elles.

Les vétérans qui ont pris part au jour J ont quitté leur famille et la sécurité de leur foyer en raison de leur patriotisme et de leur sens du devoir. Demandez aux jeunes s’ils croient que le sacrifice de nos hommes et femmes en uniforme pendant la Seconde Guerre mondiale était justifié. Selon eux, qu’est-ce que les Français pensent des Canadiens qui ont combattu si durement et ont tellement sacrifié pour contribuer à libérer leur pays?

Croient-ils qu’il est important de se souvenir des Canadiens qui ont participé à la Seconde Guerre mondiale même si le conflit a pris fin depuis près de 75 ans? Quelle est la meilleure façon d’honorer la mémoire de ceux qui ont servi?

Activité complémentaire possible [variable]

La plupart des vétérans qui ont participé à la Seconde Guerre mondiale ont aujourd’hui au moins quatre-vingt-quinze ans et certains d’entre eux continuent de visiter les salles de classe à titre de conférenciers invités. Une telle visite représenterait une occasion exceptionnelle d’apprendre de première main ce que signifiait servir la cause de la paix et de la liberté durant la Seconde Guerre mondiale. Un grand nombre de vétérans des autres missions de la paix et conflits plus récents sont disposés à raconter leur expérience au service de leur pays. Pour en savoir plus, visitez le site Web Bureau des orateurs du Projet Mémoire.

Date de modification :