Bandoola et Bill aux éléphants

Un éléphant pendant la Première Guerre mondiale.
(Photo : Illustrated War News. 9 février 1916.)

Les éléphants, grâce à leur grande taille, à leur force et à leur intelligence, aident les armées depuis des siècles. Pendant la Seconde Guerre mondiale, un éléphant nommé Bandoola est venu en aide au lieutenant-colonel Jim Williams, dans la jungle de Birmanie. Le lieutenant-colonel Williams, surnommé Bill aux éléphants, supervisait une compagnie d’éléphants de l’Armée britannique, composée de près de 700 de ces braves bêtes.

Les éléphants arrachaient des arbres qui étaient envoyés en Angleterre, où l’on avait besoin de bois, ils déplaçaient de lourds billots pour construire des ponts, ils aidaient à mettre des navires à l’eau et ils transportaient des gens et du matériel pour traverser les rivières, les montagnes et les chemins difficiles. Ils remorquaient aussi les camions militaires lourds qui s’enlisaient dans la boue profonde pendant la saison des pluies.

En 1944, M. Williams a appris que l’ennemi allait s’emparer des 47 éléphants qui lui restaient et il savait qu’ils allaient devoir s’enfuir rapidement. Courageusement, Bandoola a mené les autres éléphants sur des sentiers de montagne dangereux. Le chemin a été long et ardu, mais ensemble, ils se sont rendus en lieu sûr.

Ellie l’éléphant

Le savais-tu? Des animaux dans les tunnels

Pendant la Première Guerre mondiale, certains soldats passaient beaucoup de temps à creuser des tunnels sous la ligne de front pour se protéger de l’ennemi et pour l’attaquer. Dans les tunnels, l’air frais était rare et les gaz dangereux pouvaient s’accumuler et mettre la vie des militaires en danger. Les soldats apportaient parfois des tourterelles et des rats – si les animaux ne pouvaient pas respirer, les soldats savaient qu’ils devaient déguerpir!

Warrior et Jack au galop
Date de modification :