Warrior et Jack au galop

Tableau du général Jack Seely et de son cheval Warrior au front, en 1918.
(Photo : AN19900084-001 Collection d'art militaire Beaverbrook © Musée canadien de la guerre.)

Le major-général Jack Seely a commandé la cavalerie du Canada en France pendant la Première Guerre mondiale. Il était l'ami de tous, mais il était loin d'être aussi populaire que son cheval Warrior, un animal courageux, rapide et robuste.

Warrior a servi au front pendant quatre ans, et il a même mené l'une des dernières grandes charges de la cavalerie de l'histoire avec « Jack au galop » Seely sur son dos.

Bonfire Jr. le cheval

Warrior était complètement loyal au général Seely; il le suivait aveuglément. Par ailleurs, il était évident que le général Seely était tout aussi attaché à Warrior. Un jour, le général a dû monter un autre cheval, et ils ont été frappés par un obus qui a tué l'animal. Les soldats se sont mis à voir Warrior comme un porte-bonheur.

Jack au galop et Warrior l'ont échappé belle plusieurs fois, attaqués par des balles, des obus, des aéronefs, et des explosions et évitant des mares de boue, mais lorsqu'ils étaient ensemble, ils défiaient toujours la mort. C'est sans doute pourquoi, lorsque Warrior est décédé des années plus tard, on a inscrit dans sa nécrologie qu'il était « le cheval que les Allemands n'ont pas réussi à tuer ».

Les poupées Izzy et les chiens Isfeld
Date de modification :