Constatations tirées des consultations auprès de vétérans, de leur famille et d’autres intervenants sur les éléments conceptuels du Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan

Pour le compte d’Anciens Combattants Canada

Rapport finale

Le 31 mars 2020

Consultations menées et rapport préparé par PubliVate et Delaney + Associates.

1. Résumé du rapport

Contexte

Anciens Combattants Canada (ACC) collabore avec Patrimoine canadien et la Commission de la capitale nationale (CCN) dans le but de concevoir le Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan (ci-après nommé « le monument »). ACC souhaitait recueillir les commentaires de différents intervenants, y compris de membres de la population canadienne, quant aux éléments conceptuels du monument. Trois principaux aspects de la conception ont été abordés dans le cadre de la consultation : les objectifs du monument, sa forme et son caractère ainsi que l’expérience des visiteurs.

Un projet en deux phases a été élaboré et mis en œuvre pour mener à bien cet objectif. La première phase consistait en une consultation en ligne gérée par PubliVate au mois de janvier 2020. Cette consultation a généré 4 056 réponses provenant de partout au pays, avec une importante participation de groupes d’intervenants clés (comme les vétérans et les membres de leur famille). La deuxième phase consistait en deux sessions de consultation en personne, qui ont été animées par la firme Delaney + Associates en février 2020. Lors de la première session, les 13 participants comptaient des membres du Groupe consultatif ministériel d’ACC sur la commémoration de même que des représentants d’organisations ayant pris part à la mission pangouvernementale, tandis que les 12 participants de la deuxième session comptaient des représentants des Premières Nations algonquines de Pikwàkanagàn et de Kitigan Zibi Anishinaabeg.

Constatations principales – phase en ligne

  • Les réponses fournies laissent entendre qu’une grande majorité des répondants estiment que le monument devrait avoir pour principal objectif d’exprimer la profonde gratitude du Canada pour le sacrifice des Canadiens qui ont servi en Afghanistan, y compris les membres des Forces armées canadiennes et les civils qui ont perdu la vie ou qui ont été blessés, physiquement et psychologiquement, au cours de la mission du Canada en Afghanistan.
  • En deuxième place, loin derrière, se trouve l’objectif visant à favoriser la compréhension de l’importance et de la portée de la mission du Canada en Afghanistan suivi de près par la notion de servir d’espace public de réflexion personnelle et de mémoire collective. L’objectif visant à reconnaître l’important soutien offert pendant la mission par les familles, les amis et les communautés au pays arrive en quatrième place, tandis que la notion de reconnaître les efforts déployés par les Canadiennes et les Canadiens aux côtés du peuple afghan pour l’aider à reconstruire son pays occupe la cinquième place.
  • Sur la question de l’expérience souhaitée pour les visiteurs du monument, aucun consensus clair n’a pu être dégagé à partir des réponses reçues, puisque les options occupant les première et deuxième places ont obtenu presque le même nombre de votes. Selon ces réponses, le monument devrait servir à la fois de lieu de réflexion personnelle et de contemplation et d’outil éducatif servant de source d’inspiration pour que les visiteurs de tous les âges en apprennent davantage au sujet de la mission. L’utilisation du monument comme lieu de rassemblement lors d’une activité ou d’une cérémonie commémorative arrive en troisième position.
  • En ce qui a trait à la forme et au caractère du monument, les trois options proposées ont obtenu des résultats plutôt semblables. Au bout du compte, les répondants préfèrent que le monument prenne la forme d’un ensemble d’éléments qui invite au mouvement sur le site du monument. La deuxième place revient au concept de monument impressionnant érigé dans un espace ouvert, tandis que l’idée d’un monument à taille humaine érigé dans un environnement plus intime obtient la troisième place.
  • Les commentaires formulés laissent entendre que le monument devrait mettre l’accent sur la notion de « sacrifice » : celui de ceux qui ont servi en Afghanistan, mais aussi celui des membres de leur famille et de tous ceux qui sont restés au pays. La notion de sacrifice englobe le décès ainsi que les blessures physiques et psychologiques. Les répondants ont aussi indiqué que le monument devrait rendre hommage à tous ceux qui ont pris part à la mission en Afghanistan, et non seulement les membres des Forces armées canadiennes.

Constatations principales – phase en personne

  • Dans l’ensemble, les commentaires formulés lors des sessions en personne correspondaient étroitement aux constatations tirées de la phase en ligne. Un grand nombre de participants se sont entendus pour dire que le monument devrait avoir pour principal objectif d’exprimer la profonde gratitude du Canada pour le sacrifice des Canadiens qui ont servi en Afghanistan.
  • Plusieurs personnes ayant assisté à la session en personne auprès du Groupe consultatif ministériel d’ACC sur la commémoration et des représentants d’organisations ayant pris part à la mission pancanadienne ont indiqué que l’aspect éducatif du monument devrait être mis de l’avant pour plusieurs raisons, notamment pour veiller à susciter l’intérêt d’un plus vaste public et s’assurer que le monument demeure pertinent à long terme.
  • Certains ont indiqué durant les sessions que l’idée d’un ensemble d’éléments serait mieux adaptée à l’aspect éducatif du monument. En outre, les participants étaient d’avis que les trois différentes approches proposées concernant la forme et le caractère du monument n’étaient pas nécessairement incompatibles.

2. Contexte

Le Canada s’est joint à la mission mandatée par les Nations Unies en Afghanistan en octobre 2001 et a continué d’appuyer les efforts militaires multinationaux jusqu’en mars 2014. Plus de 40 000 hommes et femmes du Canada en uniforme, ainsi que des centaines de civils et représentants gouvernementaux, ont servi en Afghanistan. De nombreux Canadiens sont morts alors qu’ils étaient en service en Afghanistan, notamment des membres des Forces armées canadiennes, un diplomate, des travailleurs humanitaires étrangers, un entrepreneur gouvernemental et un journaliste. Des milliers de membres des Forces armées canadiennes ont également subi des blessures, physiques et psychologiques, au cours de cette mission.

Anciens Combattants Canada (ACC, parfois désigné comme « le Ministère ») collabore avec Patrimoine canadien et la Commission de la capitale nationale (CCN) dans le but de concevoir le Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan à Ottawa. Le monument soulignera un important chapitre de l’histoire du Canada et rendra hommage à l’engagement et au sacrifice des Canadiens ayant contribué à la reconstruction de l’Afghanistan.

ACC joue un rôle essentiel au sein du gouvernement pour ce qui est de commémorer tous ceux et celles qui ont servi notre pays depuis la Confédération à la défense de la paix et de la liberté. Le Ministère a entre autres pour mandat de promouvoir la reconnaissance et la commémoration des réalisations et des sacrifices de celles et ceux qui ont servi le Canada en temps de guerre et de conflit comme en temps de paix. Ce mandat de commémoration sera appuyé par la construction d’un monument durable en l’honneur des Canadiennes et des Canadiens qui ont servi au cours de la mission pangouvernementale du Canada en Afghanistan, mais aussi de ceux qui leur ont apporté du soutien au pays. Le monument viendra appuyer les efforts actuellement déployés par ACC pour reconnaître l’engagement des personnes qui ont servi au nom de tous les Canadiens.

3. À propos de la consultation

3.1. Objectifs globaux

Pour s’assurer de tenir compte efficacement des opinions et des préférences de la population dans les initiatives entreprises par le gouvernement du Canada, ACC favorise la transparence et l’accessibilité des consultations. Le Ministère souhaitait mener des consultations et recueillir des commentaires sur la conception du monument auprès de tous les Canadiens, y compris ceux qui ont été les plus touchés par la mission en Afghanistan (c’est-à-dire les vétérans, les membres de leur famille et d’autres intervenants clés), les membres du grand public et les groupes autochtones. Ce processus permettra d’assurer la collecte, la communication et la prise en compte d’un large éventail d’opinions et d’observations au fil de l’avancement du projet. Les constatations tirées de cet exercice de consultation ont été transmises à Patrimoine canadien, qui s’en servira pour orienter le processus du concours de design.

ACC a recueilli des commentaires sur trois principaux aspects de la conception du monument :

  1. les objectifs du monument;
  2. l’expérience des visiteurs;
  3. la forme et le caractère du monument.

3.2. Questions de la consultation

Dans le cadre de la consultation, quatre questions ont été posées aux participants :

Question 1 :

La présente initiative vise à créer dans la capitale nationale un monument durable rendant hommage aux Canadiennes et Canadiens qui ont servi dans le cadre de la mission pangouvernementale du Canada en Afghanistan, ainsi qu’à ceux et à celles qui ont offert leur soutien au pays. Plusieurs objectifs ont été cernés afin d’atteindre ce but. Classez les objectifs en ordre d’importance, selon vous, pour le Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan.

  1. Exprimer la profonde gratitude du Canada pour le sacrifice des Canadiens qui ont servi en Afghanistan, y compris les membres des Forces armées canadiennes et les civils qui ont perdu la vie ou qui ont été blessés, physiquement et psychologiquement, au cours de la mission du Canada en Afghanistan
  2. Reconnaître l’important soutien offert pendant la mission par les familles, les amis et les communautés au pays
  3. Reconnaître les efforts déployés par les Canadiennes et les Canadiens aux côtés du peuple afghan pour l’aider à reconstruire son pays
  4. Servir d’espace public de réflexion personnelle et de mémoire collective
  5. Favoriser la compréhension de l’importance et de la portée de la mission du Canada en Afghanistan

Question 2 :

La conception d’un nouveau monument repose sur diverses expériences des visiteurs. Ces expériences orientent la démarche de création qu’adopteront les équipes de conception pour déterminer l’interaction des visiteurs avec le monument.

Choisissez les expériences du visiteur qui selon vous sont les plus importantes pour le Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan. Classez vos choix par ordre d’importance.

  1. Comme lieu de rassemblement lors d’une activité ou d’une cérémonie commémorative
  2. Comme lieu de réflexion personnelle et de contemplation
  3. Comme outil éducatif servant de source d’inspiration pour que les visiteurs de tous les âges en apprennent davantage au sujet de la mission

Question 3 :

Le Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan sera érigé sur les plaines LeBreton à Ottawa, le territoire traditionnel du peuple algonquin Anishinaabe. Les plaines LeBreton sont situées en face du Musée canadien de la guerre. Le site sera facilement accessible, et le monument sera bien visible si l’on passe devant à pied ou à bord d’un véhicule. Les équipes de conception s’efforceront de créer une œuvre qui intègre le Monument dans son environnement et qui permet l’atteinte des objectifs de la présente initiative. Indiquez votre approche préférée pour la forme et le caractère du Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan en classant vos choix par ordre d’importance.

  1. Un monument impressionnant érigé dans un espace ouvert
  2. Un monument à taille humaine érigé dans un environnement plus intime
  3. Un ensemble d’éléments qui invite au mouvement sur le site du monument

Question 4 :

Une question ouverte invitait les participants à ajouter d’autres commentaires sur les lignes directrices de conception du Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan.

3.3. Phases de consultation

La consultation s’est déroulée en deux phases : la première, qui a eu lieu en janvier 2020, consistait en une consultation en ligne. Les liens pour y participer, gérés par PubliVate, ont été affichés sur plusieurs sites Web, y compris celui d’ACC et de Consultations auprès des Canadiens.

Comme la consultation était publique (c’est-à-dire que tous ceux qui souhaitaient y participer pouvaient le faire), les constatations ne sont pas représentatives d’un groupe plus large ou de la population. On ne devrait faire aucune extrapolation dans le but de tirer des conclusions quant à l’opinion des « Canadiens », des « vétérans » ou de tout autre groupe relativement aux questions posées lors de la consultation ou aux éléments de conception envisagés pour le monument.

ACC avait pour objectif d’assurer la participation et de recueillir les commentaires d’un vaste public composé d’intervenants clés et de Canadiens. Parmi les stratégies de communication utilisées, notons la diffusion d’un communiqué de presse, des publications continues sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram) ainsi qu’une campagne ciblée auprès des groupes suivants :

  • Les ministères dont le personnel a pris part à la mission pangouvernementale, y compris Affaires mondiales Canada et la GRC
  • Le Groupe consultatif ministériel d’ACC sur la commémoration
  • Le réseau d’intervenants d’ACC
  • Les membres des Forces armées canadiennes
  • Les membres de la famille de soldats morts au combat
  • Les membres de la famille de vétérans ayant pris part à la mission
  • Les employés d’ACC
  • Les intervenants autochtones, en particulier de la Première Nation algonquine Anishinaabe, puisque le monument sera érigé sur son territoire traditionnel
  • Les 100 000 utilisateurs du portail Mon dossier ACC

Après la consultation en ligne, deux sessions de consultation en personne animées par Delaney + Associates ont eu lieu en février 2020.

4. Consultation en ligne

4.1. Statistiques sur les répondants et analyses de site

La consultation en ligne était accessible au public du 2 au 20 janvier 2020 et a permis d’obtenir 4 056 réponses, soit 3 863 questionnaires remplis et 193 réponses partielles. Pour que le questionnaire soit considéré comme rempli, le participant devait appuyer sur le bouton « Soumettre » après avoir répondu à au moins une question. Un questionnaire est considéré comme incomplet lorsque le participant a répondu à au moins une question, mais qu’il n’a pas appuyé sur « Soumettre ». En outre, 929 questionnaires ont été amorcés, sans toutefois être terminés ou soumis.

En plus de répondre aux quatre questions posées dans le cadre de la consultation, les répondants devaient indiquer leur lieu de résidence (à l’intérieur ou à l’extérieur de la région de la capitale nationale ainsi que la province ou le territoire) et la catégorie à laquelle ils s’identifient parmi les suivantes :

  • Une personne qui a servi dans le cadre de la mission pangouvernementale du Canada en Afghanistan (membre des Forces armées canadiennes, agent de police, fonctionnaire ou civil)
  • Un membre de la famille d’une personne ayant servi dans le cadre de la mission pangouvernementale du Canada en Afghanistan (membre des Forces armées canadiennes, agent de police, fonctionnaire ou civil)
  • Un vétéran des Forces canadiennes
  • Un membre des Forces armées canadiennes
  • Un membre du grand public

Les données démographiques qui suivent reflètent les réponses tirées des 3 863 questionnaires remplis.

4.1.1. Réponses par région

Des participants de chaque province et de chaque territoire du Canada ont pris part à la consultation en ligne. Au total, 690 personnes ont indiqué habiter dans la région de la capitale nationale (RCN). En comparant les données de la consultation à la population du Canada, on remarque que le Québec a été sous-représenté, tandis que l’Ontario, l’Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse ont été surreprésentés.

Province/territoire Nbre de réponses % de questionnaires remplis % de réponses – Canada seulement1 % de la population canadienne
Alberta 433 11% 13% 11%
Colombie-Britannique 430 11% 13% 13%
Manitoba 143 4% 4% 4%
Nouveau-Brunswick 194 5% 6% 2%
Terre-Neuve-et-Labrador 63 2% 2% 2%
Territoires du Nord-Ouest 11 < 1% < 1% < 1%
Nouvelle-Écosse 279 7% 9% 3%
Nunavut 25 1% 1% < 1%
Ontario (y compris la RCN) 1 443 38% 44% 38%
Île-du-Prince-Édouard 88 2% 3% < 1%
Québec 91 2% 3% 24%
Saskatchewan 66 2% 2% 3%
Yukon 6 < 1% < 1% < 1%
Hors Canada 25 1%
Aucune réponse 566 15%

1Pour pouvoir comparer la répartition des répondants à l’échelle du pays avec la population canadienne, les pourcentages ont été recalculés en éliminant ceux qui ont indiqué résider à l’extérieur du Canada (1 %) et ceux n’ayant pas répondu à cette question (15 %).

4.1.2. Réponses par groupe d’appartenance

La majorité des répondants (72 %) présentaient un lien avec les Forces armées canadiennes ou la mission en Afghanistan. Les personnes qui ont servi dans le cadre de la mission pangouvernementale du Canada en Afghanistan étaient les plus nombreuses à répondre aux questionnaires :

Groupe d’appartenance Nbre de réponses % (remplis/soumis)
Une personne qui a servi dans le cadre de la mission pangouvernementale du Canada en Afghanistan 1 164 30%
Un membre du grand public 1 054 27%
Un vétéran des Forces canadiennes 948 25%
Un membre de la famille d’une personne ayant servi dans le cadre de la mission pangouvernementale du Canada en Afghanistan 339 9%
Un membre des Forces armées canadiennes 295 8%
Aucune réponse 63 2%

5. Consultation en personne

Durant les sessions de consultation en personne, les participants ont d’abord été invités à effectuer l’exercice de classement de façon individuelle pour chacune des questions de base. Ils ont ensuite pu en discuter en groupe en partageant leurs propres réponses et en expliquant les raisons de leur choix (pour les questions de classement). Après quoi, les participants se sont vu présenter les résultats de la consultation en ligne et ont été invités à exprimer leur opinion à ce sujet.

La première session de consultation, qui a duré deux heures, a eu lieu le 4 février 2020 à Ottawa, en Ontario. Les 13 personnes présentes comptaient des membres du Groupe consultatif ministériel d’ACC sur la commémoration de même que des représentants d’organisations ayant pris part à la mission pangouvernementale.

La deuxième session de consultation, qui a également duré deux heures, a eu lieu le 14 février 2020 dans la réserve Kitigan Zibi, au Québec. Les 12 participants comptaient des membres des Premières Nations algonquines de Pikwàkanagàn et de Kitigan Zibi Anishinaabeg.

6. Principales constatations

Les principales constatations présentées dans cette section sont tirées des questionnaires remplis en totalité (3 863) et en partie (193) qui ont été reçus durant la période de participation, ainsi que des propos entendus durant les consultations en personne.

Pour les constatations de la phase en ligne, le « classement » a été établi à partir des notes moyennes obtenues par chaque option. Ainsi, chaque fois qu’une réponse a été classée en première place, elle s’est vu attribuer la note de « 1 », en deuxième place, la note de « 2 », et ainsi de suite. Le classement correspond donc à la somme de chacune de ces notes divisée par le nombre de participants. Par conséquent, plus le numéro de classement d’une réponse est bas, plus celle-ci s’est avérée populaire auprès des participants.

6.1. Objectifs du monument

La première question de la consultation portait sur les objectifs généraux du monument :

La présente initiative vise à créer dans la capitale nationale un monument durable rendant hommage aux Canadiennes et Canadiens qui ont servi dans le cadre de la mission pangouvernementale du Canada en Afghanistan, ainsi qu’à ceux et à celles qui ont offert leur soutien au pays. Plusieurs objectifs ont été cernés afin d’atteindre ce but. Classez les objectifs en ordre d’importance, selon vous, pour le Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan.

  1. Exprimer la profonde gratitude du Canada pour le sacrifice des Canadiens qui ont servi en Afghanistan, y compris les membres des Forces armées canadiennes et les civils qui ont perdu la vie ou qui ont été blessés, physiquement et psychologiquement, au cours de la mission du Canada en Afghanistan
  2. Reconnaître l’important soutien offert pendant la mission par les familles, les amis et les communautés au pays
  3. Reconnaître les efforts déployés par les Canadiennes et les Canadiens aux côtés du peuple afghan pour l’aider à reconstruire son pays
  4. Servir d’espace public de réflexion personnelle et de mémoire collective
  5. Favoriser la compréhension de l’importance et de la portée de la mission du Canada en Afghanistan

Dans la consultation en ligne, les répondants ont été invités à classer de deux à cinq objectifs selon leur importance .

L’objectif consistant à exprimer la profonde gratitude du Canada pour le sacrifice des Canadiens qui ont servi en Afghanistan, y compris les membres des Forces armées canadiennes et les civils qui ont perdu la vie ou qui ont été blessés, physiquement et psychologiquement, au cours de la mission du Canada en Afghanistan fait partie des deux premiers choix de la vaste majorité des répondants, avec 70 % des gens estimant qu’il devrait s’agir du principal objectif du monument et 16 % lui accordant la deuxième place. L’idée que le monument devrait servir d’espace public de réflexion personnelle et de mémoire collective a été classée en première place par 13 % des répondants et en deuxième place par 22 % des répondants, tandis que le fait de favoriser la compréhension de l’importance et de la portée de la mission du Canada en Afghanistan s’est vu attribuer la première place par près d’une personne sur dix (9 %) et la deuxième place par une personne sur quatre. Le quart des répondants ont accordé la première (3 %) ou la deuxième place (22 %) à l’idée de reconnaître l’important soutien offert pendant la mission par les familles, les amis et les communautés au pays, tandis que la moitié des gens ont accordé à cet objectif l’une des deux dernières places. Finalement, environ une personne sur cinq considère que le fait de reconnaître les efforts déployés par les Canadiennes et les Canadiens aux côtés du peuple afghan pour l’aider à reconstruire son pays devrait être l’un des deux principaux objectifs du monument (5 % des répondants lui ont attribué la première place et 14 %, la deuxième), tandis que la majorité des gens (58 %) lui ont accordé l’une des deux dernières places.

En examinant le classement moyen, il apparaît encore clairement que l’objectif qui consiste à exprimer la profonde gratitude du Canada pour le sacrifice des Canadiens qui ont servi en Afghanistan est de loin le plus populaire, les autres suivant loin derrière. Pour ce qui est de la deuxième place, le classement moyen démontre une quasi-égalité entre l’idée pour le monument de favoriser la compréhension de l’importance et de la portée de la mission du Canada en Afghanistan et de servir d’espace public. Le fait de reconnaître l’important soutien offert pendant la mission par les familles, les amis et les communautés au pays a obtenu la quatrième place dans l’ensemble, tandis que l’objectif visant à reconnaître les efforts déployés par les Canadiennes et les Canadiens aux côtés du peuple afghan est arrivé en cinquième.

Figure 1 : Classement des objectifs du monument
Options proposées 1 2 3 4 5 Rang
Exprimer la profonde gratitude du Canada pour le sacrifice des Canadiens qui ont servi en Afghanistan, y compris les membres des Forces armées canadiennes et les civils qui ont perdu la vie ou qui ont été blessés, physiquement et psychologiquement, au cours de la mission du Canada en Afghanistan 2 802 633 230 93 57 1,42
Favoriser la compréhension de l’importance et de la portée de la mission du Canada en Afghanistan 354 997 782 616 374 2,89
Servir d’espace public de réflexion personnelle et de mémoire collective 506 888 747 503 567 2,92
Reconnaître l’important soutien offert pendant la mission par les familles, les amis et les communautés au pays 108 873 757 663 504 3,20
Reconnaître les efforts déployés par les Canadiennes et les Canadiens aux côtés du peuple afghan pour l’aider à reconstruire son pays 208 565 602 609 732 3,40

À la lumière des classements moyens fournis par les différents groupes d’intervenants, un certain nombre d’observations méritent d’être soulignées :

  • L’objectif considéré de loin comme le plus important (exprimer la profonde gratitude du Canada pour le sacrifice des Canadiens qui ont servi en Afghanistan) est le même dans l’ensemble des groupes.
  • Chez les membres de la famille de personnes ayant servi en Afghanistan, l’objectif visant à reconnaître l’important soutien offert pendant la mission par les familles, les amis et les communautés au pays arrive en deuxième place (tandis qu’il arrive en quatrième place au classement global).
  • Chez les membres actuels des Forces armées canadiennes, l’idée pour le monument de servir d’espace public de réflexion personnelle est légèrement plus populaire que l’objectif visant à favoriser la compréhension de l’importance et de la portée de la mission du Canada en Afghanistan, inversant ainsi la deuxième et la troisième place au sein de ce groupe par rapport au classement global.
  • Au sein du grand public, l’idée de reconnaître les efforts déployés par les Canadiennes et les Canadiens aux côtés du peuple afghan pour l’aider à reconstruire son pays (qui occupe la dernière position au classement global) s’est vu accorder la quatrième place, tandis que le fait de reconnaître l’important soutien offert pendant la mission par les familles, les amis et les communautés au pays (qui occupe la quatrième position au classement global) s’est vu accorder la cinquième place.
Objectif TOUS Personnes ayant servi en Afghanistan Famille de ceux qui ont servi en Afghanistan Membres actuels des FAC Vétéransn Grand public
Exprimer la profonde gratitude du Canada pour le sacrifice des Canadiens qui ont servi en Afghanistan 1,42 1,39 1,43 1,44 1,34 1,48
Favoriser la compréhension de l’importance et de la portée de la mission du Canada en Afghanistan 2,89 2,84 3,07 2,86* 2,97 2,86
Servir d’espace public de réflexion personnelle et de mémoire collective 2,92 2,83 3,10 2,85* 3,02 2,93
Reconnaître l’important soutien offert pendant la mission par les familles, les amis et les communautés au pays 3,20 3,23 2,97* 3,28 3,11 3,35*
Reconnaître les efforts déployés par les Canadiennes et les Canadiens aux côtés du peuple afghan pour l’aider à reconstruire son pays 3,40 3,58 3,43 3,60 3,51 3,14*

Les * indiquent que le classement fourni par un sous-groupe donné diffère du classement global, ce qui signifie que l’objectif en question était plus ou moins important pour ce sous-groupe comparativement aux constatations chez l’ensemble des répondants.

Cet exercice de classement a aussi été réalisé par les participants aux sessions de consultation en personne. Presque tous les participants se sont entendus pour dire que l’objectif le plus important du monument est d’exprimer la profonde gratitude du Canada pour le sacrifice des Canadiens qui ont servi en Afghanistan, ce qui concorde avec les résultats de la consultation en ligne. L’importance accordée aux quatre autres objectifs varie. Les discussions sur les objectifs ont fait ressortir certains points importants :

Objectif Commentaires
Exprimer la profonde gratitude du Canada pour le sacrifice des Canadiens qui ont servi en Afghanistan
  • Objectif perçu comme l’idée principale du succès du monument.
  • Objectif considéré comme la pierre angulaire permettant d’orienter certains des autres objectifs et perçu dans un certain sens comme la « raison d’être » de tout monument commémorant une mission à l’étranger comme celle en Afghanistan.
Favoriser la compréhension de l’importance et de la portée de la mission du Canada en Afghanistan
  • Cet objectif a été particulièrement populaire auprès des participants ayant contribué de près à la mission ou ayant un lien avec les Forces armées canadiennes.
  • Cet objectif représente l’aspect éducatif qui, selon les participants, est essentiel à ce monument, une notion soulevée à plusieurs reprises durant la première session de consultation.
  • Les participants ont dit avoir l’impression que la mission en Afghanistan est mal comprise du grand public.
  • Cet objectif a non seulement été perçu comme une façon de redresser un tort important, dans la mesure où la population aurait maintenant l’occasion de découvrir en quoi consistait réellement la mission. Les participants ont aussi fait observer qu’une population mieux informée serait plus en mesure de comprendre le sacrifice de ceux qui ont servi et des personnes qui leur ont apporté du soutien (répondant par le fait même à quelques-uns des autres objectifs). Ils ont dit espérer ainsi que le monument permettrait à la population de comprendre les raisons de la présence du Canada en Afghanistan et en quoi a consisté la mission, et que cela modifierait le discours public à ce sujet, favorisant ainsi une meilleure compréhension de la mission et un plus grand soutien aux personnes qui ont servi.
  • Les participants ont également indiqué qu’un accent mis sur le volet éducatif permettrait d’assurer la « longévité » du monument, en faisant de cet endroit un emplacement où la population, et tout particulièrement les jeunes, continuerait de visiter dans le futur, bien après la disparition des vétérans ayant pris part à cette mission.
Servir d’espace public de réflexion personnelle et de mémoire collective
  • Cet objectif est considéré comme la définition même d’un monument.
  • Si tous les autres objectifs sont atteints, en particulier celui occupant la première place, le monument deviendra automatiquement un espace public (tant pour la réflexion personnelle que pour la mémoire collective).
  • Ce dernier point a toutefois fait l’objet d’un débat lors de la première session de consultation lorsque cette question a été explorée de façon plus approfondie dans le cadre de la discussion sur l’expérience des visiteurs.
Reconnaître l’important soutien offert pendant la mission par les familles, les amis et les communautés au pays
  • Cet objectif a été perçu comme étant lié au concept principal de ce qu’est un sacrifice (celui de ceux qui ont servi, reflété dans le premier objectif), puisque les familles et les autres personnes qui sont restées au pays ont aussi fait un sacrifice pour soutenir les personnes déployées.
Reconnaître les efforts déployés par les Canadiennes et les Canadiens aux côtés du peuple afghan pour l’aider à reconstruire son pays
  • Cet objectif est considéré comme s’inscrivant dans le volet éducatif, puisqu’il reflète l’essence même de la mission canadienne en Afghanistan (laquelle est souvent perçue comme mal comprise par la population).
  • Il reflète l’approche pangouvernementale et sert à souligner les efforts des groupes non militaires qui ont été déployés.
  • Cet objectif fournit une occasion d’informer la population quant aux différents rôles des Canadiens dans le cadre de la mission.

6.2. Expérience des visiteurs

La question sur l’expérience des visiteurs était la suivante :

La conception d’un nouveau monument repose sur diverses expériences des visiteurs. Ces expériences orientent la démarche de création qu’adopteront les équipes de conception pour déterminer l’interaction des visiteurs avec le monument. Choisissez les expériences du visiteur qui selon vous sont les plus importantes pour le Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan. Classez vos choix par ordre d’importance.

  1. Comme lieu de rassemblement lors d’une activité ou d’une cérémonie commémorative
  2. Comme lieu de réflexion personnelle et de contemplation
  3. Comme outil éducatif servant de source d’inspiration pour que les visiteurs de tous les âges en apprennent davantage au sujet de la mission

Les répondants devaient classer les trois options en fonction de leur importance.

Contrairement à la question précédente, les résultats obtenus à cette question ne permettent pas de mettre en lumière un choix évident pour ce qui est de la première place. Un nombre presque égal de participants ont sélectionné comme principales expériences le fait de servir de lieu de réflexion personnelle et de contemplation et d’outil éducatif servant de source d’inspiration pour que les visiteurs de tous les âges en apprennent davantage au sujet de la mission, avec 38 % et 37 % des voix respectivement. Toutefois, au classement global, l’utilisation du monument comme lieu de réflexion est légèrement plus populaire que celle visant à en faire un outil éducatif. Il est aussi important de noter que l’idée de faire du monument un lieu de rassemblement lors d’une activité ou d’une cérémonie commémorative a été classée au premier rang par un pourcentage considérable de répondants (26 %), mais elle a aussi été sélectionnée en dernière place plus souvent que les deux autres options (38 %).

Figure 2 : Classement des options d’expérience des visiteurs
Options proposées 1 2 3 Rang
Comme lieu de réflexion personnelle et de contemplation 1 445 1 361 1 140 1,92
Comme outil éducatif servant de source d’inspiration pour que les visiteurs de tous les âges en apprennent davantage au sujet de la mission 1 488 1 180 1 274 1,95
Comme lieu de rassemblement lors d’une activité ou d’une cérémonie commémorative 1 042 1 402 1 499 2,12

L’analyse des résultats par groupe d’intervenants a permis de faire les observations suivantes :

  • Chez les membres actuels des FAC, les trois options sont arrivées quasi à égalité.
  • Au sein de la population générale, l’idée pour le monument de servir d’outil éducatif, classée au deuxième rang globalement, a obtenu la première place, suivie par l’idée de servir de lieu de réflexion personnelle et de contemplation.
Expérience des visiteurs TOUS Personnes ayant servi en Afghanistan Famille de ceux qui ont servi en Afghanistan Membres actuels des FAC Vétérans Grand public
Comme lieu de réflexion personnelle et de contemplation 1,92 1,85 1,87 2,00* 1,91 2,04*
Comme outil éducatif servant de source d’inspiration pour que les visiteurs de tous les âges en apprennent davantage au sujet de la mission 1,95 2,04 1,92 2,00* 2,02 1,77*
Comme lieu de rassemblement lors d’une activité ou d’une cérémonie commémorative 2,12 2,10 2,21 2,01* 2,07 2,19

Les * indiquent que le classement fourni par un sous-groupe donné diffère du classement global, ce qui signifie que l’objectif en question était plus ou moins important pour ce sous-groupe comparativement aux constatations chez l’ensemble des répondants.

Les constatations provenant des sessions de consultation en personne reflètent l’idée que le monument ne devrait pas servir uniquement ou principalement de lieu de rassemblement lors d’une activité ou d’une cérémonie commémorative. Les opinions exprimées par la population générale dans le cadre de la consultation en ligne ont souvent trouvé écho lors de la première session en personne, les participants mettant l’accent sur l’aspect éducatif qu’ils souhaitent voir conférer au monument.

Expérience des visiteurs Commentaires
Comme lieu de réflexion personnelle et de contemplation
  • Objectif considéré comme important par ceux qui ont servi de même que par les membres de leur famille, ce qui signifie la création d’une expérience axée sur l’immédiat ou le court terme pour les visiteurs (c’est-à-dire pour la génération actuelle et peut-être la suivante).
  • Certains se sont dits préoccupés à l’idée que cela ne donnerait pas la possibilité d’y tenir des événements ou des cérémonies auprès d’un plus large public.
Comme outil éducatif servant de source d’inspiration pour que les visiteurs de tous les âges en apprennent davantage au sujet de la mission
  • Cet aspect permettrait d’assurer la longévité du monument et de lui donner une raison d’être pour l’avenir, comme relevé durant la discussion sur les objectifs.
  • Cet aspect s’adresse à un très large public.
  • Cela permettrait de s’assurer que le monument est visité toute l’année, et non seulement lors de certaines occasions spéciales.
  • Cet aspect a été considéré comme pouvant toujours être bien intégré, que l’accent soit mis sur le lieu de réflexion personnelle et de contemplation ou sur l’organisation d’activités et de cérémonies plus importantes.
Comme lieu de rassemblement lors d’une activité ou d’une cérémonie commémorative
  • Le monument servirait seulement quelques fois par année et s’adresserait uniquement à des publics restreints; il serait donc préférable de faire en sorte que cette option soit seulement l’une des expériences recherchées plutôt que la principale (ou la seule) expérience.
  • Les participants ont indiqué que cette option pourrait être intégrée, mais ne devrait pas exclure les autres types d’expérience.
  • Les participants ont aussi mentionné qu’il existe déjà à Ottawa des lieux et des monuments où des foules importantes se rassemblent à cette fin, comme le Monument commémoratif de guerre du Canada ou le cimetière Beechwood.

6.3. Forme et caractère

La troisième question était la suivante :

Le Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan sera érigé sur les plaines LeBreton à Ottawa, le territoire traditionnel du peuple algonquin Anishinaabe. Les plaines LeBreton sont situées en face du Musée canadien de la guerre. Le site sera facilement accessible, et le monument sera bien visible si l’on passe devant à pied ou à bord d’un véhicule. Les équipes de conception s’efforceront de créer une œuvre qui intègre le Monument dans son environnement et qui permet l’atteinte des objectifs de la présente initiative. Indiquez votre approche préférée pour la forme et le caractère du Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan en classant vos choix par ordre d’importance.

  1. Un monument impressionnant érigé dans un espace ouvert
  2. Un monument à taille humaine érigé dans un environnement plus intime
  3. Un ensemble d’éléments qui invite au mouvement sur le site du monument

Les répondants devaient classer les trois options en ordre d’importance.

À cette question, deux options sont arrivées pratiquement à égalité pour la première place : l’idée de créer un ensemble d’éléments qui invite au mouvement sur le site du monument s’est vu accorder la première place par 38,9 % des répondants tandis que le fait d’ériger un monument impressionnant dans un espace ouvert a été classé au premier rang par 38,5 % des répondants. L’ensemble d’éléments a cependant été classé en deuxième place beaucoup plus souvent qu’en troisième, tandis que l’idée d’un monument impressionnant se trouve dans la situation inverse. Le classement global reflète bien cette différence. Les répondants ont indiqué clairement ne pas vouloir d’un monument à taille humaine érigé dans un environnement plus intime, puisque seulement 23 % des répondants lui ont accordé la première place tandis que 43 % d’entre eux ont choisi cette option en dernier.

Figure 3 : Classement des options de forme et de caractère
Options proposées 1 2 3 Rang
Un ensemble d’éléments qui invite au mouvement sur le site du monument 1 530 1 668 737 1,80
Un monument impressionnant érigé dans un espace ouvert 1 544 920 1 473 1,98
Un monument à taille humaine érigé dans un environnement plus intime 898 1 337 1 693 2,12

On observe une différence importante dans le classement selon les groupes d’intervenants :

  • Au sein du grand public, l’idée d’un monument à taille humaine, classée au dernier rang globalement, est préférée à l’idée d’un monument impressionnant dans un espace ouvert.
Forme et caractère TOUS Personnes ayant servi en Afghanistan Famille de ceux qui ont servi en Afghanistan Membres actuels des FAC Vétérans Grand public
Un ensemble d’éléments qui invite au mouvement sur le site du monument 1,80 1,85 1,72 1,89 1,83 1,73
Un monument impressionnant érigé dans un espace ouvert 1,98 1,86 2,05 1,77 2,00 2,15*
Un monument à taille humaine érigé dans un environnement plus intime 2,20 2,29 2,23 2,34 2,18 2,12*

Les * indiquent que le classement fourni par un sous-groupe donné diffère du classement global, ce qui signifie que l’objectif en question était plus ou moins important pour ce sous-groupe comparativement aux constatations chez l’ensemble des répondants.

Lors des consultations en personne, l’idée d’un ensemble d’éléments a tout particulièrement été défendue. Il convient aussi de souligner que le sens d’« impressionnant» a fait l’objet de discussions et qu’en raison de cette subjectivité, les participants ont trouvé plutôt difficile de répondre à la question sans avoir plus de contexte. En outre, certains participants ont fait observer que le lieu pouvait se prêter à ces trois aspects, par exemple avec la création d’une pièce centrale plus grande (« plus impressionnante ») avec des composants plus petits, y compris des éléments à taille humaine (ce qui favoriserait la réflexion personnelle) et des expositions éducatives que les visiteurs pourraient parcourir.

Certains ont aussi abordé la notion de forme et de dimension du monument par rapport aux autres, en particulier le Monument national de l’Holocauste qui se trouve à proximité. Certains étaient d’avis que le Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan ne devrait pas être plus petit ou « moins impressionnant » que le Monument de l’Holocauste, tandis que d’autres estimaient qu’il devrait être d’allure un peu plus modeste en raison du nombre beaucoup plus élevé de victimes durant l’Holocauste.

Forme et caractère Commentaires
Un ensemble d’éléments qui invite au mouvement sur le site du monument
  • Élément particulièrement mis en valeur par ceux qui ont insisté sur l’importance de l’aspect éducatif du monument.
  • Certains ont mentionné pendant la deuxième session qu’un ensemble d’éléments permettraient d’illustrer la vision qu’avait le défunt chef algonquin William Commanda pour ce secteur longeant la rivière, lequel comprend la chute des Chaudières et l’île Victoria, soit un endroit où les visiteurs pourraient circuler et interagir avec leur environnement.
  • Les participants avaient encore une fois l’impression que c’est ce concept qui encouragerait une utilisation optimale du monument par le public le plus large, y compris les générations plus jeunes.
  • Cette forme encouragerait les visites plus longues; il est ainsi plus probable que le monument devienne une destination où tant les touristes que les résidents pourraient passer du temps.
Un monument impressionnant érigé dans un espace ouvert
  • Ce concept a été perçu comme une forme plus traditionnelle rappelant d’autres monuments commémoratifs de guerre.
  • Ceux qui ont appuyé cette idée ont souvent indiqué que le monument ne devrait pas être moins « impressionnant » que les autres, parce que cela voudrait dire que la mission en Afghanistan et, par le fait même, le sacrifice de ceux qui y ont pris part, était de moindre importance.
Un monument à taille humaine érigé dans un environnement plus intime
  • Ce concept n’est pas considéré comme étant adapté au vaste espace accordé pour le monument.
  • Cette forme pourrait aussi être réalisée en créant un ensemble d’éléments.
  • Ce concept est plus difficile à imaginer.

6.4. Autres commentaires

Lors des séances de consultation en ligne, 1 412 personnes ont répondu à la question ouverte : Si vous avez d’autres commentaires sur les lignes directrices de conception du Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan, veuillez nous en faire part ci-dessous (500 caractères maximum).

Environ le tiers des réponses reçues indiquaient ce à quoi le monument devrait ressembler, suggérant des éléments qu’il devrait incorporer et des souhaits quant à sa conception. Parmi ces réponses, quelques thèmes se sont dégagés :

  • Plusieurs ont dit espérer que le site du monument comprendrait un abri contre les intempéries et des endroits où s’asseoir pour favoriser la réflexion.
  • L’accès au monument était aussi un facteur important pour plusieurs personnes, tant en ce qui concerne l’accessibilité pour les gens de toutes capacités que la possibilité d’accéder au monument en tout temps.
  • Les répondants ont dit espérer que le monument comprenne un aspect éducatif.
  • Les répondants ont affiché leur préférence pour une conception traditionnelle et littérale plutôt que pour une œuvre d’art moderne ou d’interprétation.

Le thème du « sacrifice » est celui qui est revenu le plus souvent dans les réponses soumises, laissant entendre qu’il s’agit de l’objectif le plus important pour le monument. Environ 215 réponses ont souligné la nécessité pour le monument de respecter et d’honorer les sacrifices durant la mission en Afghanistan et après. Cette impression a été exprimée de diverses façons :

  • Le désir que le monument serve principalement à commémorer et à honorer l’ultime sacrifice de ceux qui ont perdu la vie en Afghanistan.
  • Plusieurs répondants ont dit souhaiter que le monument ne souligne pas seulement le sacrifice de ceux qui ont servi en Afghanistan, mais aussi celui des familles et des êtres chers qui sont restés au pays.
  • Les répondants ont aussi mentionné la santé mentale sacrifiée par ceux qui ont servi durant la mission en Afghanistan. Certains répondants se sont dits convaincus que le monument devrait comprendre un hommage aux hommes et aux femmes qui sont revenus au pays avec un trouble de stress post-traumatique et aux prises avec d’autres problèmes de santé mentale, ainsi qu’à ceux et celles qui se sont enlevé la vie après leur retour.

Il est intéressant de noter que, alors que 46 répondants ont indiqué souhaiter que le monument rende surtout hommage aux membres des FAC qui ont servi en Afghanistan, plus du double (109 répondants) ont demandé à ce que le monument rende hommage à tous ceux qui ont servi, y compris les policiers et les membres de la GRC, les réservistes et les civils, en plus des membres des FAC.

Même si la question posée cherchait uniquement à obtenir des commentaires liés à la conception, quelques répondants ont exprimé des opinions plus générales. L’analyse a permis de démontrer que 112 réponses comprenaient une opinion favorable à propos du projet de monument même ou du fait de rendre hommage à ceux qui ont servi en Afghanistan. Un nombre moindre de réponses (96) faisaient état d’une opinion défavorable. En général, les commentaires négatifs exprimaient le mécontentement à l’égard de la participation du Canada à la mission en Afghanistan ou le fait de dépenser de l’argent pour construire un monument plutôt que d’aider les vétérans. En outre, certaines réponses offraient un aperçu des éléments que les Canadiens souhaiteraient voir mis en valeur dans le monument. Deux idées générales (et opposées) se sont dégagées :

  • Mettre en lumière et mettre l’accent sur la nature militariste de la mission.
  • Commémorer les efforts humanitaires déployés durant la mission et créer un monument qui représente l’idéal de la paix dans le monde.

Certains commentaires formulés dans les réponses à la question ouverte de la consultation en ligne ont été repris lors des discussions générales tenues durant les sessions de consultation en personne. Par exemple, les participants se sont généralement entendus pour dire que l’idée de sacrifice devrait être au cœur du monument. De plus, les problèmes de santé mentale avec lesquels certains vivent à leur retour étaient aussi perçus comme un sacrifice. Certains ont dit être d’avis que le monument pourrait aussi servir à souligner ce sacrifice et ainsi sensibiliser la population à ce sujet, notamment en parlant de suicide. La sensibilisation de la population à ce sujet pourrait aussi permettre à ceux qui se trouvent actuellement en difficulté de recevoir davantage d’aide. On a mentionné, par exemple, que l’éducation pourrait renforcer l’appui général à l’égard de cette mission, et que du soutien accru pourrait être offert pour atténuer les difficultés d’ordre moral que ressentent ceux qui sont revenus d’Afghanistan (par exemple, l’impression d’avoir mal agi ou de ne pas en avoir fait suffisamment).

Les discussions en personne ont aussi révélé que le peuple algonquin souhaite coopérer davantage au projet pour s’assurer que les éléments de leur culture ou de leurs traditions qui pourraient être intégrés au monument sont présentés de façon appropriée.

Date de modification :