Mémorial virtuel de guerre du Canada

John Shiwak

En mémoire

Caporal suppléant John Shiwak

21 novembre 1917

Masnieres, France

Service militaire


Numéro matricule :

1735

Âge :

28

Force :

Armée

Unité :

Royal Newfoundland Regiment

Mention(s) élogieuse(s) :

Médaille du guerre britannique et médaille de la victoire

Renseignements additionnels


Né(e) :

le 1 janvier 1889
Rigolet, Terre-Neuve et Labrador

Enrôlement :

le 24 juillet 1915
St. John's, Terre-Neuve et Labrador

Fils de John et Sarah Shiwak, de Rigolet, Labrador. Le Caporal suppléant Shiwak disait qu'avant de s'engager, il était trappeur et célibataire. Il s'est embarqué pour Southampton le 9 juillet 1916, et a débarqué à Rouen le 10 juillet 1916.

Inscription commémorative sur la page 113 du Livre du Souvenir de Terre-Neuve. Commander une copie de cette page.

Information sur le lieu d’inhumation


Cimetière :

MÉMORIAL TERRE-NEUVIEN DE BEAUMONT-HAMEL
Somme France

Information sur la sépulture :

N/A

Emplacement :

Le plus grand parc des champs de bataille aménagé à la mémoire des Terre-Neuviens qui succombèrent durant la Première Guerre mondiale se trouve à Beaumont-Hamel, à 9 kilomètres directement au nord de la ville d'Albert. Dans le Parc commémoratif de Beaumont-Hamel, inauguré officiellement le 7 juin 1925 par le maréchal Haig, le grand caribou de bronze, emblème du Royal Newfoundland Regiment ", se dresse sur le point le plus élevé qui surplombe St. John's Road et les pentes qui s'étendent au-delà. Au pied du monument se trouvent trois plaques de bronze où sont inscrits les noms de plus de 800 membres du " Royal Newfoundland Regiment ", de la " Newfoundland Royal Naval Reserve " et de la marine marchande qui tombèrent au champ d'honneur durant la Première Guerre mondiale et dont le lieu de sépulture est inconnu. Dans le pavillon qui abrite la salle de réception des visiteurs du Parc, une plaque de bronze, dévoilée en 1961 par l'honorable Joseph Smallwood, alors premier ministre de Terre-Neuve, indique les décorations de combat décernées au " Royal Newfoundland Regiment ". Le parc est l'un des rares en France et en Belgique où l'on peut voir un champ de bataille de la Grande Guerre à peu près comme il était à cette époque-là. Les tranchées originales sont encore là. Les visiteurs n'ont qu'à regarder cet endroit pour comprendre à quel point il a dû être pénible d'avancer sur un terrain semblable. La première journée de la bataille de la Somme, aucune unité ne subit des pertes plus lourdes que le " Newfoundland Regiment ", qui avait commencé le combat avec 801 hommes. Le lendemain, lorsqu'on fit l'appel des survivants non blessés, seulement 68 répondirent " présent ". D'après les statistiques définitives révélant l'anéantissement presque total du bataillon, il y eut 233 soldats tués ou morts de leurs blessures, 386 blessés et 91 portés disparus. Tous les officiers qui participèrent à l'attaque des Terre-Neuviens furent soit tués, soit blessés.

Les renseignements suivants sont gracieusement fournis par la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth. (site disponible en anglais seulement)

Collection numérique

Envoyez-nous vos images
  • Essai (Page 1)
  • Essai (Page 2)
  • Essai (Page 3)
  • Photo de JOHN SHIWAK
  • Mémorial
  • Photo de John Shiwak
  • Photo de John Shiwak
  • Photo de John Shiwak
  • Photo de John Shiwak
  • Lettre
  • Mémorial de Beaumont-Hamel
  • Entrée
  • Inscription sur le Mémorial de Beaumont-Hamel

En apprendre plus sur le Mémorial virtuel de guerre du Canada

Pour en savoir plus, visitez notre page d’aide. Si vous avez des questions ou des commentaires concernant les renseignements contenus dans ce répertoire, envoyez-nous un courriel à vac.cvwm-mvgc.acc@canada.ca ou appelez-nous.

Date de modification :