Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Édifices et arche commémoratifs

Hidden photo gallery

  • (Cliquez pour images supplémentaires)
  • Arche commémorative
  • plaque

Ville/Province : Ottawa, ON

Numéro du monument : 35059-171

Type : Bâtiment et arc

Adresse : 284 & 344, rue Wellington

Coordonnées GPS : Lat: 45.4200895   Long: -75.706037

Ces édifices jumeaux sont situés à Ottawa, rue Wellington. De ces immeubles, on peut voir la rivière des Outaouais, et les collines de la Gatineau au Québec. De par leur architecture, et tout particulièrement leur aspect de château, leurs toits de cuivre et leur revêtement en pierre, ils s'harmonisent avec les édifices du Parlement, les vieilles églises en pierre et d'autres immeubles fédéraux avoisinants. Les architectes sont MM. Allward et Gouinlock. La construction de l'Édifice commémoratif de l'Est dura de 1949 à 1956, et celle de l'Édifice commémoratif de l'Ouest, de 1954 à 1962.

D'abord appelés « Édifices commémoratifs des anciens combattants », les deux immeubles furent érigés après la Seconde Guerre mondiale pour rendre hommage à ceux et celles qui avaient servi ou donné leur vie au cours de cette guerre, et pour réunir sous un même toit les employés du ministère des Affaires des anciens combattants et ceux des organismes associés, jusqu'alors répartis dans plusieurs endroits à Ottawa.

Les deux immeubles, désormais appelés Édifice commémoratif de l'Est et Édifice commémoratif de l'Ouest, sont reliés par une arche commémorative qui traverse la rue Lyon. Aux pieds de l'arche, il y a des plates-bandes garnies de fleurs. Le soir, l'endroit est illuminé. Sous l'arche se dresse la Phalange canadienne, un relief en marbre sculpté.

Ajouter ou mettre à jour l’information


Inscription sur le mémorial

[arch/cambre]

All these were honoured in their generation and were the glory of their times. Ecclesiasticus 44-7

Veterans Memorial Buildings
1939 – 1945
Édifices commémoratifs
Des anciens combatants

Tous ces hommes furent honorés par leurs contemporains tous ont été la gloire de leur temps. L’Écclésiastique 44-7

[plaque/plaque]

For those who served: In the 1950’s, Canada erected the twin Memorial Buildings on Wellington Street. One of those buildings, at the time housed the new Department of Veterans Affairs. In the 20th century alone, nearly two million Canadians served their country in war. Now Canada serves these people through the Veterans Charter, a pact exceptional in the world for the breadth and scope of services it offers.

At the end of the Second World War in 1945, Canada was determined to help veterans, but it faces an enormous challenge in integrating hundreds of thousands of returning servicemen and servicewomen into Canadian society. The answer was a brilliant array of educational, health, housing and employment programs.

Honouring a generation: The memorial Buildings, erected in 1949 and 1955 respectively, were designed with a sleek melding of neoclassical and copper-roofed château styles. The buildings are unusual in that they are linked by the memorial Arch, which is not really an arch at all, but a bridge. The Memorial Arch is dedicated to all who served in the Second World War.

A feat of arms: In April 1945, Canadian troops cross the Rhine and pushed north to liberate the Netherlands from five long years of occupation. As Canadian tanks rolled into one Dutch town after another, the people went wild with joy and took to the streets in celebration. Returning to Canada, those who served from 1939 to 1945 were honoured with the title of “veterans” and the gratitude of all Canadians.

The National Capital Commission (NCC) in collaboration with Public Works and Government Services Canada.

À la mémoire des Anciens Combattants : Dans les années 1950, le Canada érige les deux édifices commémoratifs de la rue Wellington, dont l’un abritera le ministère des Anciens combattants, nouvellement crée. Au cours du XXe siècle, près de deux millions de Canadiens et de Canadiennes participent aux efforts de guerre. En échange. Le Canada assure des services à ces personnes dans le cadre de la Charte des anciens combattants, pacte unique au monde par sa portée et la vaste gamme de services qu’il prévoit.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1945, le Canada est résolu à aider les anciens combattants, mais il fait face à un défi énorme : intégrer dans la société canadienne des centaines de milliers de militaires de retour au pays. Il y parvient grâce à un excellent éventail de programmes d’éducation, de santé, de logement et d’emploi.

Un hommage à toute une génération : Érigés en 1949 et 1955 respectivement, les édifices commémoratifs présentent des lignes épurées alliant le style néoclassique avec celui des châteaux aux toits de cuivre. Les édifices ont la particularité d’être reliés par une « arche commémorative » en réalité un pont. L’arche est dédiée à toutes les personnes qui ont participé à la Seconde Guerre mondiale.

Un exploit militaire : En avril 1945, les troupes canadiennes traversent le Rhin et progressent vers le nord afin de libérer les Pays-Bas, soumis à cinq longues années d’occupation. Dans chaque ville et village néerlandais où arrivaient les tanks canadiens, les habitants, fous de joie, faisaient la fête dans les rues. À leur retour au Canada, les personnes qui avaient pris part à la guerre de 1939 – 1945 ont été honorées su titre d’ « Anciens combattants » et elles ont obtenu la reconnaissance de tous les Canadiens et Canadiennes.

La Commission de la capitale nationale (CCN), en collaboration avec Travaux publics et services gouvernementaux Canada. 

Note

Ces renseignements sont fournis par des collaborateurs. Anciens Combattants Canada fournit ces renseignements à titre de service au public. Anciens Combattants Canada ne peut garantir l’exactitude, la fiabilité ou l’actualité du contenu.

Date de modification :