Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Partager cet article sur:

Le vétéran Jeff Becker considère le service humanitaire comme de la « nourriture pour l'âme ». Son désir de servir l'a mené aux Forces armées canadiennes (FAC) où il a passé 15 années comme ingénieur de combat. Depuis sa libération des Forces armées en 2013, il continue à nourrir son esprit en tant que « Greyshirt » au sein de l'Équipe Rubicon, aidant les collectivités du centre de la C.-B., du nord de l'Ontario et même de la Floride à se remettre de catastrophes.

Le parcours d’un vétéran

Comme ses deux grands-pères ont servi pendant la Seconde Guerre mondiale, le service dans les FAC était un choix logique pour Jeff. Immédiatement après avoir terminé ses études secondaires en 1999, il s’est enrôlé au poste de recrutement des FAC à North Vancouver.

Après avoir suivi son instruction de base à Wainwright, en Alberta, et une formation spécialisée comme ingénieur de combat, Jeff est devenu réserviste à temps plein dans le 6th Build Engineer Squadron du 1st Combat Engineering Regiment. En 2002, le régiment a été envoyé dans l’ancienne Yougoslavie dans le cadre de l’opération Palladium, où l’unité de Jeff a aidé les unités de combat dans le déminage, la construction de ponts, la construction de camps et d’autres éléments essentiels des opérations.

L'ingénieur de combat Jeff Becker au sein du 3e Bataillon du régiment Princess Patricia's Canadian Light Infantry.

Jeff a également servi à Kandahar, en Afghanistan, en 2005 et 2006 dans le cadre d’un peloton de protection de la force attaché au 3e Bataillon du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry.

Au total, Jeff a passé 15 ans dans la Force de réserve canadienne. Son épouse Jessica et lui se sont mariés en 2007, et ils ont a accueilli leur premier enfant en 2008, une fille nommée Portia.

Jeff est retourné en Afghanistan en 2011-2012 pour former et encadrer d’autres personnes à Kaboul. Peu de temps après son retour au Canada, il a été libéré pour des raisons médicales en raison de blessures physiques et de symptômes liés à l’état de stress post-traumatique.

« J’avais pensé à m’enrôler dans les forces régulières, mais mes problèmes médicaux m’en ont empêché », dit-il.

Il sentait qu’il avait perdu la structure et le sens du devoir qu’offrait le fait d’être en service. « Ce fut une période difficile ».

Il a fallu huit mois de réadaptation physique et de services ambulatoires en santé mentale à Jeff pour retrouver ses capacités et parvenir à un certain équilibre.

« Une grande partie de mon rétablissement consistait à reconnaître mes propres limites physiques et en matière de capacité, et à faire la paix avec elles. »

Après avoir finalement atteint cet équilibre, Jeff a obtenu un diplôme en commerce du British Columbia Institute of Technology à Burnaby en 2014, puis a occupé différents emplois dans le secteur privé, notamment dans une distillerie artisanale en démarrage en Colombie-Britannique.

Bien qu’il ait depuis longtemps quitté l’armée, le service humanitaire est resté sa véritable passion.

Le service après le service

En 2018, Jeff a rejoint l’Équipe Rubicon, une organisation internationale à but non lucratif qui vient en aide aux communautés touchées par des catastrophes. Celles-ci peuvent aller des incendies aux inondations en passant par les invasions militaires et tout le reste. L’Équipe Rubicon recrute, forme, équipe, organise et envoie en mission des vétérans pour aider aux opérations d’intervention en cas de catastrophe dans le monde entier. Le t-shirt gris que les membres de l’Équipe Rubicon portent lors de chacune de leurs missions est devenu un symbole pour l’organisation et le surnom que les bénévoles ont adopté pour eux-mêmes. On les appelle les « Greyshirts ». Chaque jour, ils s’efforcent de « mériter leur chemise ».

Jeff a entendu parler de l’Équipe Rubicon dans le cadre du programme Shaping Purpose, une organisation qui aide les vétérans canadiens libérés à s’épanouir dans la vie après le service en identifiant leurs talents et leurs valeurs et en les dotant d’outils pour orienter leur vie.

« L’Équipe Rubicon a les mêmes valeurs que les FAC, soit de « faire les choses », souligne Jeff.

Le « Greyshirt » Jeff Becker aide à dégager des débris après une catastrophe naturelle en Floride.

« C’est difficile de se défaire du conditionnement des FAC de service envers les autres », explique-t-il. L’Équipe Rubicon lui permet de répondre à ce besoin de redonner à la communauté.

Au cours des quatre dernières années, Jeff a pris part à plusieurs missions de l’Équipe Rubicon. Il a passé six semaines à Pensacola, en Floride, en septembre 2020 pour aider la communauté à se remettre de l’ouragan Sally. Avec ses collègues de l’Équipe Rubicon, Jeff a enlevé les arbres abattus qui bloquaient l'accès aux maisons, a goudronné les toits endommagés et a nettoyé la boue laissée par les eaux de crue, en plus d’enlever les cloisons inondées et les autres débris.

À plusieurs occasions, Jeff s’est joint à l’Équipe Rubicon dans le nord de l’Ontario pour apporter son aide dans le cadre de la pandémie de COVID-19, en coupant du bois de chauffage pour les personnes isolées et mises en quarantaine, ou en travaillant dans les cliniques de vaccination.

Satisfaction

Aujourd’hui, Jeff est un gestionnaire provincial de l’Équipe Rubicon en Colombie-Britannique, ainsi qu’un chef d’équipe, travaillant à l’organisation des équipes d’intervention qui se rendent sur les lieux de catastrophes.

« Nous avons eu une année chargée en Colombie-Britannique », a-t-il souligné en 2022, l’Équipe Rubicon ayant dû intervenir à la suite du feu de forêt dévastateur de Lytton en juin 2021, des inondations dans la vallée du Fraser quelques mois plus tard et d’autres catastrophes naturelles.

Même si Jeff travaille à temps partiel dans différentes activités de développement commercial, il dit que ses responsabilités au sein de l’Équipe Rubicon à titre de bénévole occupent une grande partie de son temps. « Nous avons la possibilité d’aider les gens là où ils habitent dans un contexte très humanitaire. De mon côté, ça me permet de me nourrir l’esprit en donnant de l’aide sans rien demander en retour. »

« Avec l’Équipe Rubicon, je suis parvenu à un état de satisfaction. Je suis reconnaissant de pouvoir voir grandir ma fille. »

Conseils pour la transition

Jeff Becker a quelques conseils pour les membres actuels des FAC qui approchent de la libération du service :

  • Engagez-vous tôt dans le processus de transition, et découvrez tous les programmes et services auxquels vous aurez droit.
  • Occupez-vous sans tarder de vos problèmes de santé. « Vous pouvez considérer cela comme votre travail pour la transition. »
  • Prenez soin de vous : prenez le temps qu’il faut pour repartir à neuf. « Vous devez vous affranchir de la mentalité ‘go-go-go’ des forces. »
  • Reconnaissez que la transition est une période stressante pour toutes les personnes touchées, y compris votre famille et vos amis. « Cela change votre identité, votre sens de qui vous êtes. Plus d’uniforme. Vous devez prévoir du temps et de l’espace pour que la transition puisse se produire. »

L’Équipe Robicon et le programme Shaping Purpose ont reçu un soutien financier dans le cadre du Fonds pour les bien-être et des vétérans et de leur famille d’Anciens Combattants Canada.


Articles pour les vétérans et leur famille

Moments Déterminants Canada crée une carte narrative interactive du jour de la Victoire en Europe

Moments Déterminants Canada crée une carte narrative interactive du jour de la Victoire en Europe

Moments Déterminants Canada espère que ce projet permettra aux élèves d'approfondir leur connaissance des événements et des opérations qui se sont déroulés pendant cette période ainsi que d'accéder à de l'information contextuelle, à développer leur esprit critique et à renforcer leurs compétences numériques.

Musée militaire de Niagara – Exposition itinérante sur l’histoire militaire des Noirs de Niagara

Musée militaire de Niagara – Exposition itinérante sur l’histoire militaire des Noirs de Niagara

« Nous voulons présenter une voix diversifiée afin que les jeunes d'aujourd'hui puissent se voir dans la peau de ces soldats. »

Chris Batchilder, analyste opérationnel principal, Mon dossier ACC

Chris Batchilder, analyste opérationnel principal, Mon dossier ACC

Plus jeune, je n’aurais jamais imaginé servir dans l’armée. Quelque 30 ans plus tard, je suis non seulement un vétéran des Forces armées canadiennes, mais aussi un employé d’Anciens Combattants Canada (ACC). La vie nous réserve toujours des surprises.

Date de modification :