Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Les bottines de combat

But

Sensibiliser davantage les jeunes au 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy pendant la Première Guerre mondiale et rappeler les sacrifices et les réalisations des Canadiens.

Objectifs

Grâce à cette activité, les jeunes devraient :

  • acquérir une connaissance élémentaire des efforts des Canadiens lors de la bataille de la crête de Vimy;
  • reconnaître l’importance du 9 avril au Canada;
  • comprendre le coût humain de la guerre;
  • reconnaître l’importance de se souvenir des sacrifices et des réalisations de ceux et celles qui ont servi leur pays et qui sont morts.

Public cible

L’activité convient aux jeunes de 5 à 12 ans.

Séquence et durée prévue de l’activité [variable]

L’activité peut être modifiée en fonction du temps disponible.)

  • Discussion d’introduction [10 minutes]
  • Document à distribuer sur les bottines de combat [5 minutes]
  • Labyrinthe des bottines de combat [5 minutes]
  • Feuille à colorier des bottines de combat [10 minutes]
  • Activités complémentaires

Matériel

Discussion d’introduction [10 minutes]

Le 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy sera souligné en 2017. Des Canadiens de partout au pays ont combattu dans cette bataille. Ils portaient un uniforme similaire à celui des troupes britanniques, mais avec un insigne indiquant CANADA. Les soldats canadiens formaient un groupe varié venant de nombreuses régions du pays, mais ils avaient tous une chose en commun : leurs bottines!

Les bottines canadiennes qui ont été distribuées aux soldats en 1914 au début de la Première Guerre mondiale n’ont pas résisté aux rigueurs de la guerre dans les tranchées boueuses et détrempées. Les semelles des premières bottines sont tombées en pièces dans les conditions humides – et les premières semaines de la guerre ont été très pluvieuses. En 1916, les bottines fabriquées au Canada ont été remplacées par des bottines britanniques. Ces bottes montant jusqu’aux chevilles étaient faites en cuir texturé.

Les soldats portaient aussi des molletières, des bandes d’étoffe enroulées en spirale autour du mollet, de la cheville jusque sous le genou. Elles soutenaient les chevilles et empêchaient les saletés de pénétrer dans les bottines. Les molletières en laine de couleur kaki étaient portées avec les bottines canadiennes. À cette époque, Terre Neuve ne faisait pas partie du Canada. Fait intéressant, les soldats de Terre Neuve portaient des bandes molletières bleues, c’est pourquoi ils ont été surnommés les « Blue Puttees ».

Document à distribuer sur les bottines de combat [5 minutes]

Remettez à vos élèves le document Les bottines de combat pour les aider à comprendre le genre de bottes que les Canadiens ont portées durant la bataille de la crête de Vimy. Malheureusement, près de 3 600 soldats sont morts à cette bataille et leurs bottines ne sont jamais revenues au Canada.

Discutez avec vos élèves du nombre 3 600. C’est beaucoup ou pas? Si on entassait 3 600 bulbes de tulipes, quelle hauteur cela représenterait-il? Et si ces bulbes donnaient 3 600 fleurs, quelle grandeur de jardin devrait-on prévoir? Aidez-les à comprendre que 3 600 est un nombre qui représente beaucoup de soldats. Comparez ce nombre au nombre d’élèves dans votre école.

Vous pouvez également parler de la distance que représenteraient 3 600 paires de bottines si on les alignait (par paires) les unes derrière les autres, pointes des pieds contre talons (environ 3 600 pieds ou 1,1 kilomètres). Les élèves plus avancés peuvent chercher la distance en kilomètres et ensuite se servir d’un outil comme Google Maps pour visualiser cette distance à partir de votre école. Demandez-leur d’imaginer un soldat dans chaque paire de bottines. Vous pouvez aussi faire placer vos élèves en ligne, collés les uns derrière les autres, pour qu’ils puissent se faire une idée de la dimension de leur classe et comparer cette distance avec 3 600 personnes.

Labyrinthe des bottines de combat

Remettez à chaque élève une copie du labyrinthe des bottines de combat. Aidez vos élèves à déposer la couronne sur le monument de Vimy, en France.

Feuille à colorier des bottines de combat

Remettez à chaque élève une feuille à colorier des bottines de combats. Après avoir fini de la colorier, les élèves peuvent l’accrocher dans la classe ou le couloir de l’école. Vous pouvez leur rappeler que le coquelicot est rouge.

Empruntez une paire de bottes!

Montrez à vos élèves la galerie de photos Sur les pas des disparus. La première photo est celle d’une reproduction de bottes ayant été portées par des soldats canadiens à Vimy. Vos élèves y verront également une installation artistique composée de milliers de bottes de combat de l’ère moderne qui ont entouré le monument de Vimy le 9 avril 2017, à la mémoire des soldats canadiens qui ont perdu la vie au cours de la bataille de la crête de Vimy. Des étudiants du Canada et de la France ont déposé quatre rangées de bottes, représentant les quatres divisions du Corps canadien qui ont combattu ensemble pour la première fois à Vimy, il y a cent ans. Prenez le temps d’examiner les photos prises ce jour-là pour voir la multitude de bottes. Quelle façon puissante d’illustrer symboliquement le prix payé en vies humaines au cours de la guerre.

Pourquoi ne pas Emprunter une paire de bottes? Nous vous enverrons une paire de bottes de combat ayant fait partie de la cérémonie du 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy le 9 avril 2017, sans frais, port de retour inclus. Communiquez avec nous, sans frais, par téléphone au 1-877-604-8469 ou par courriel à vac.distribution.acc@canada.ca pour obtenir plus de renseignements.

Lorsque vous aurez reçu les bottes, passez-les dans la classe. Rappelez aux élèves qu’elles ont appartenu à des soldats de l’ère moderne et qu’elles sont différentes de celles qu’ont portées les soldats à Vimy. Vous souhaiterez peut-être les comparer à la reproduction des bottes de « Vimy » faisant partie de la galerie de photos pour discuter des modifications qui ont été apportées aux bottes de combat au fil des ans.
La place du « porté disparu »

La place du « porté disparu » – activité complémentaire

Vous pourriez organiser une activité de clôture en donnant un dîner pour le
« porté disparu » dans la classe.

Sur un bureau ou une table dans la classe ou à la cafétéria, préparez une place pour le « porté disparu » représentant un soldat qui a été tué à la bataille de la crête de Vimy. Disposez sur le bureau ou la table les symboles du Souvenir suivants (au choix et selon le matériel disponible) :

  • une nappe blanche pour symboliser la paix ou la pureté des motifs de ceux qui ont répondu à l’appel;
  • un morceau de citron sur l’assiette à pain pour rappeler aux élèves le goût amer du sort de ceux et celles qui ne reviendront jamais de leur mission;
  • une pincée de sel sur la table pour symboliser la souffrance qu’ont endurée les familles de ceux et celles ayant consenti le sacrifice ultime;
  • une place vide où le verre est inversé pour rappeler aux élèves ceux et celles qui ne sont plus parmi nous et qui ne peuvent plus porter de toast;
  • une paire de bottines de combat sous la chaise vide ou toute autre paire de bottines appropriée.

Que représente 3 600 ? – activité complémentaire

Pour conclure la leçon, vous pouvez également créer votre propre représentation « visuelle » du nombre 3 600 pour symboliser ceux qui sont morts à la bataille de la crête de Vimy. Trouvez avec vos élèves une façon de créer votre propre représentation visuelle, puis prenez une photo et téléchargez-la sur la page Facebook Le Canada se souvient ou sur le compte d’Instragram. Voici quelques idées :

  • Créer une fresque murale avec 3 600 images de paires de bottines dans votre gymnase. Vous pouvez utiliser la feuille à colorier des bottines de combats. Chaque classe de l’école pourrait être chargée d’un certain nombre de bottines à ajouter à la fresque à tour de rôle.
  • Organiser une marche du Souvenir de 3 600 pas dans votre école le 9 avril et aux alentours de cette date. L’idée est que les élèves de l’école marchent dans les traces des soldats qui ont sacrifié leur vie. Vous pouvez créer des affiches et les brandir pendant la marche.
  • Faire une activité Souvenir d’une heure (60 minutes x 60 secondes = 3 600 secondes, 1 seconde par personne morte à Vimy).
Date de modification :