Tunnels, moutons et chaussettes

Des moutons paissent à Vimy, en France.
Photo : Anciens Combattants Canada

Lorsque nous avons visité Beaumont-Hamel et la crête de Vimy, j’ai adoré les moutons! Saviez-vous que ces magnifiques animaux laineux « coupent » le gazon de ces anciens champs de bataille pour une très bonne raison? Il y a toujours de nombreux obus d’artillerie de la Première Guerre mondiale qui n’ont pas explosé et des humains avec des tondeuses risqueraient d’être blessés. Par chance, les moutons peuvent faire cette corvée en toute sécurité.

Lorsque nous étions à Vimy, nous avons vu beaucoup de tranchées et de tunnels que les soldats avaient creusés avec des pics et des pelles durant la guerre. Les tunnels étaient très utiles, car ils protégeaient les soldats contre les tirs ennemis. Certains tunnels étaient assez bien équipés – on y avait installé des lampes électriques, des tuyaux d’eau et des espaces d’entreposage – mais ils n’étaient certainement pas confortables pour les hommes.

Lorsque j’ai vu les moutons pour la première fois, je me suis souvenu d’une aide particulière que les gens au pays ont offerte aux soldats durant la guerre. Les femmes ont en effet tricoté des milliers de paires de chaussettes et des gants de laine qui ont été envoyés aux hommes servant à l’étranger et qui étaient dehors toute l’année. Je pourrais peut-être utiliser la laine de ces moutons et tricoter des chaussettes pour tous les animaux du Club du Souvenir… j’aurais toutefois besoin de beaucoup de laine pour que les chaussettes soient assez grandes pour mes pieds!

Ellie l’éléphant
Date de modification :