Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Mémorial virtuel de guerre du Canada

William Robert Ebel

En mémoire

Soldat William Robert Ebel

3 mai 1917

Service militaire


Numéro matricule :

657157

Âge :

24

Force :

Armée

Unité :

Canadian Infantry (Western Ontario Regiment)

Division :

1st Bn.

Renseignements additionnels


Né(e) :

le 9 février 1893
Mornington, Ontario

Son prénom était Robert. Il était le fils de Willima Henry Ebel et de Margaret McIlroy, et le petit-fils de Wilhelm Henri Ludwig (né le 13 juillet 1822, en Allemagne) et de Whilelmina Charolette VonKrepes (née en 1823, à Hannover, Allemagne). Ils s'étaient établis et épousés à Ottawa, en 1850. Whilelmina vivait encore lorsque son petit-fils Robert fut envoyé à la guerre en mai 1917. Elle mourut en septembre 1917. Robert et son frère Charles disaient que leurs origines allemandes n'étaient pas bien vues et que l'on croyait qu'ils pourraient être du côté de l'ennemi. Ils n'avaient jamais parlé allemand à la maison. Robert avait deux frères et trois soeurs, qui furent tous bouleversés par sa mort. Il y avait Herbert Louis (né en 1885, à Mornington), Violet (née en 1887), Alma (née en 1890), les jumeaux Agnes et Charles (nés le 17 juin 1892, à Listowel, Ontario). Robert grandit dans la région de Listowel, mais la famille déménagea plus tard à Pike Bay, sur la péninsule Bruce. Il s'enrôla dans le 162e Bataillon et servit dans le peloton no 2 de la compagnie A. Il fut porté disparu et présumé mort, trois jours après son arrivée en France, à la crête de Vimy. Sa disparition fut signalée dans le journal Wairton Echo, le 24 mai 1917 : « Reported missing, May 3rd, Pte. William Robert Ebel, Pike Bay.

Inscription commémorative sur la page 233 du Livre du Souvenir de la Première Guerre mondiale. Commander une copie de cette page. Télécharger une copie haute résolution.

Information sur le lieu d’inhumation


Cimetière :

MÉMORIAL DE VIMY
Pas de Calais France

Information sur la sépulture :

N/A

Emplacement :

L'hommage le plus impressionnant que le Canada a rendu à ceux de ses citoyens qui ont combattu et donné leur vie au cours de la Première Guerre mondiale, a trouvé son expression concrète dans le Monument Commémoratif du Canada à Vimy, qui surplombe majestueusement la plaine de Douai du sommet de la crête de Vimy, à environ huit kilomètres au nord-est d'Arras. Le Monument représente un hommage à tous ceux qui ont combattu pour leur pays durant ces quatre années de guerre et, en particulier, à ceux qui ont donné leur vie. Sur le socle du Monument, sont gravés dans la pierre, en français et en anglais, les mots suivants :

À LA VAILLANCE DE SES FILS PENDANT LA GRANDE GUERRE, ET EN MÉMOIRE DE SES SOIXANTE MILLE MORTS, LE PEUPLE CANADIEN A ÉLEVÉ CE MONUMENT
Sur les parois du Mémorial sont inscrits les noms de plus de 11 000 soldats canadiens «manquant à l'appel et présumés morts» en France. Le terrain du parc de ce champ de bataille, d'une superficie de 91,18 hectares, «est un don de la nation française au peuple canadien», comme l'indique une plaque à l'entrée du Mémorial. La construction de cet ouvrage gigantesque commença en 1925; onze ans plus tard, le 26 juillet 1936, le roi Édouard VIII dévoilait le Mémorial de Vimy. Le parc qui entoure le Mémorial est l'oeuvre d'experts en horticulture. Une multitude d'arbres et d'arbustes du Canada y ont été plantés pour rappeler les forêts et les bois canadiens. Autour du Mémorial, au-delà des coteaux verdoyants qui y mènent, s'étendent des parcs boisés. À la vue des tranchées et des tunnels parfaitement restaurés, le visiteur peut imaginer l'énorme tâche que le Corps canadien dut accomplir ce matin historique, il y a bien des années. Le 3 avril 2003, le gouvernement du Canada a désigné le 9 avril de chaque année comme étant la journée nationale du souvenir de la bataille de la crête de Vimy.

Les renseignements suivants sont gracieusement fournis par la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth. (site disponible en anglais seulement)

Collection numérique

Envoyez-nous vos images
  • Mémorial
  • Photo de William Robert Ebel
  • 2e Photo de William Ebel – Grand-père Charlie Ebel disant au revoir à son frère Robert, à la gare ferroviaire.
  • Photo de William Ebel
  • Inscription
  • Mémorial de Vimy

En apprendre plus sur le Mémorial virtuel de guerre du Canada

Pour en savoir plus, visitez notre page d’aide. Si vous avez des questions ou des commentaires concernant les renseignements contenus dans ce répertoire, envoyez-nous un courriel ou appelez-nous.

Date de modification :