Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Mémorial virtuel de guerre du Canada

Thomas John Gratton

En mémoire

Soldat Thomas John Gratton

21 août 1917

France

Service militaire


Numéro matricule :

63381

Âge :

37

Force :

Armée

Unité :

Canadian Infantry (British Columbia Regiment)

Division :

29th Battalion

Mention(s) élogieuse(s) :

Médaille militaire pour bravoure sur le champ de bataille, 12-9-1916: D.O., Pt.2 No. 4 D/-15-1-17. Auth: Supp. London Gazette. Médaille de la guerre Britannique, Médaille de la victoire

Décorations et titres honorifiques :

Médaille militaire

Renseignements additionnels


Né(e) :

le 18 janvier 1880
Barnstable, Devon, Angleterre

Enrôlement :

le 27 octobre 1914
Montreal, Québec

Époux de Elizabeth Gratton (née Tapp), de Montréal et père de six enfants dont un qui naquit tandis que le soldat Gratton se trouvait en Europe, mais mourut à la naissance tout comme deux autres des enfants du couple. Mme Gratton mourut huit mois plus tard après la mort de son époux en France. Fils de William Henry et de Thirza Gratton, de Landkey, Devon, Angleterre. Le soldat Gratton avait sept frères qui servirent également au cours de la Grande Guerre. Trois d'entre eux périrent malheureusement au combat. : le lcpl Alfred Frank Gratton, Devonshire Regiment, mort le 6 octobre 1916; le soldat William Lewis Gratton, Devonshire Regiment, mort le 13 mars 1915; et le soldat Sydney James Gratton, Infanterie australienne, mort le 14 décembre 1916. Les quatre frères sont commémorés sur un mémorial de guerre à Landkey, Devon, Angleterre.

Inscription commémorative sur la page 246 du Livre du Souvenir de la Première Guerre mondiale. Commander une copie de cette page.

Information sur le lieu d’inhumation


Cimetière :

MÉMORIAL DE VIMY
Pas de Calais France

Information sur la sépulture :

N/A

Emplacement :

L'hommage le plus impressionnant que le Canada a rendu à ceux de ses citoyens qui ont combattu et donné leur vie au cours de la Première Guerre mondiale, a trouvé son expression concrète dans le Monument Commémoratif du Canada à Vimy, qui surplombe majestueusement la plaine de Douai du sommet de la crête de Vimy, à environ huit kilomètres au nord-est d'Arras. Le Monument représente un hommage à tous ceux qui ont combattu pour leur pays durant ces quatre années de guerre et, en particulier, à ceux qui ont donné leur vie. Sur le socle du Monument, sont gravés dans la pierre, en français et en anglais, les mots suivants :

À LA VAILLANCE DE SES FILS PENDANT LA GRANDE GUERRE, ET EN MÉMOIRE DE SES SOIXANTE MILLE MORTS, LE PEUPLE CANADIEN A ÉLEVÉ CE MONUMENT
Sur les parois du Mémorial sont inscrits les noms de plus de 11 000 soldats canadiens «manquant à l'appel et présumés morts» en France. Le terrain du parc de ce champ de bataille, d'une superficie de 91,18 hectares, «est un don de la nation française au peuple canadien», comme l'indique une plaque à l'entrée du Mémorial. La construction de cet ouvrage gigantesque commença en 1925; onze ans plus tard, le 26 juillet 1936, le roi Édouard VIII dévoilait le Mémorial de Vimy. Le parc qui entoure le Mémorial est l'oeuvre d'experts en horticulture. Une multitude d'arbres et d'arbustes du Canada y ont été plantés pour rappeler les forêts et les bois canadiens. Autour du Mémorial, au-delà des coteaux verdoyants qui y mènent, s'étendent des parcs boisés. À la vue des tranchées et des tunnels parfaitement restaurés, le visiteur peut imaginer l'énorme tâche que le Corps canadien dut accomplir ce matin historique, il y a bien des années. Le 3 avril 2003, le gouvernement du Canada a désigné le 9 avril de chaque année comme étant la journée nationale du souvenir de la bataille de la crête de Vimy.

Les renseignements suivants sont gracieusement fournis par la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth. (site disponible en anglais seulement)

Collection numérique

Envoyez-nous vos images
  • Inscription
  • Mémorial de Vimy
  • Monument aux morts – Photo du monument aux morts de Landkey, en Angleterre. Ce monument rend hommage à neuf soldats de cette petite communauté qui ont consenti le sacrifice ultime pour la paix et la liberté pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit notamment des quatre frères Gratton. Cette photo a été prise le 1er septembre 2001 pendant une visite en Angleterre.
  • Inscription – Inscription figurant sur le monument aux morts de Landkey, Angleterre.
  • Photo de famille – Photo de Walter Charles Gratton, le plus jeune frère de Thomas John Gratton, de sa femme Mabel Grace et de leurs deux enfants, Richard Walter et Violet, qui a été prise autour de 1915 en Angleterre.
  • Photo de Thomas John Gratton – Cette photo de Thomas John Gratton est l'une des seules photos connues de lui. L'original est en la possession de son arrière petite-fille, à Montréal. Nous envoyons cette photo en souvenir de lui, de sa femme Eliza, qui a aussi beaucoup souffert, et en mémoire de ses trois frères qui ont consenti le sacrifice ultime pendant la Première Guerre mondiale. Le soldat Thomas John Gratton et deux de ses frères reposent dans des sépultures anonymes près de la crête de Vimy. Son nom figure sur le Monument canadien de Vimy, en France, et à la page 246 du Livre de la Première Guerre mondiale,  Livre du souvenir, sur la colline parlementaire.
L'inscription au verso de la photo se lit comme suit;
Thomas John Gratton, né à Barnstaple, Angleterre, le 18 janvier 1880
Marié à Eliza Gratton.  Mort au combat pendant la Première Guerre mondiale - 21 août 1917.
  • Certificat de naissance

En apprendre plus sur le Mémorial virtuel de guerre du Canada

Pour en savoir plus, visitez notre page d’aide. Si vous avez des questions ou des commentaires concernant les renseignements contenus dans ce répertoire, envoyez-nous un courriel à vac.cvwm-mvgc.acc@canada.ca ou appelez-nous.

Date de modification :