Le Corps d’aviation et les Canadiens lors de la Première guerre mondiale

Première Guerre mondiale

Le Corps d’aviation et les Canadiens lors de la Première guerre mondiale

Transcription
Quand la guerre a éclaté, en 1914,

Deux vidéos jouant simultanément, côte-à-côte à la place habituelle de photos sur la page couverture du journal La Patrie ayant pour titre «L'Europe est en guerre». Le vidéo de gauche montre des gens qui marchent près d'un gros panier qui semble fait d'osier. Le vidéo de droite montre des soldats sur un bateau qui s'éloigne du quai.

le Corps d’aviation du Canada comptait trois hommes et un appareil.

Dessin d'une silhouette d'homme apparaissant trois fois suivie du dessin de la silhouette d'un avion biplan.

À la fin de l'année, ce premier essai

Une petite foule regarde un avion biplan prenant de la vitesse et s'apprêtant à décoller.

d’une force aérienne nationale avait piqué du nez.

Avion faisant une vrille de haut en bas, de la fumée s'échappant.

Nous avons essayé de nouveau en 1916, mais à la fin de la guerre,

Deux femmes dans un atelier soulèvent la structure en bois qui sert d'ailes ou de fuselage pour un avion.

Groupe de femmes s'affairant à poser de la toile sur la structure de bois d'un avion, dans un atelier.

en 1918, nous n’avions toujours pas de force aérienne.

Groupe de femmes ayant presque recouvert la structure de bois d'un avion avec de la toile.

Comment nous sommes-nous retrouvés

Un soldat nommé William George Barker est assis et il flatte un chien de race Labrador.

avec autant de pilotes et d’as de l’aviation?

Un soldat parle avec un homme portant une casquette devant l'hélice d'un avion.

Quelques soldats souriants avec au milieu William Avery Bishop et d'autres as de l'aviation.

Et bien, bon nombre de Canadiens ont servi

Grand goupe de soldats marchant en formation serrée avec le fusil à l'épaule sur une route de campagne.

dans le British Royal Flying Corps, le Royal Naval Air Service

Cinq soldat assis sur un banc de bois regardent un tableau sur lequel il y a un insigne avec les lettres RF au milieu d'une couronne pendant qu'un officier pointe au tableau avec sa baguette.

et la RAF - la Royal Air Force.

Chaine humaine formée de dizaines de personnes vêtues de couleur pâle placées debout dans un champ d'une manière telle que l'on peut lire les lettres RAF vu depuis un promontoir.

Avion biplan passant près du mat d'un drapeau.

Mais, au début, on ne recrutait que les hommes

Des dizaines d'hommes marchant en rangée entrant au pas rapide dans un bâtiment.

avec un permis d’aviation valide

Photo de trois hommes devant un avion biplan.

Groupe d'hommes marchant de manière synchronisée les genoux hauts et les mains sur les hanches.

et les aviateurs devaient payer eux-mêmes leur formation.

Groupe d'hommes les mains sur les hanches faisant un exercice d'équilibre, alternant le lever de gauche ou de droite une jambe à la fois.

Groupe d'hommes faisant une course de saut dans un sac de pommes de terre.

Cette idée n’a pas volé bien haut.

Petit groupe d'hommes placés debout en cercle jouant à un jeu où celui qui est touché part à la poursuite, l'autre essayant de prendre sa place dans le cercle avan d'être touché à nouveau.

Bientôt, il fallait plus de pilotes que les écoles d’aviation

Groupe de soldats marchant en hiver près d'un bâtiment à deux étages.

civile britanniques et canadiennes ne pouvaient fournir.

Cinq avions prenant de l'altitude peu après le décollage.

Soldats placés en rangée pivotant de 90 degrés vers la droite.

C’est pourquoi, en 1917, le Royal Flying Corps a ouvert

Ouvriers s'affairant à poser une toile sur la structure d'un grand bâtiment.

Deux hommes travaillant devant un avion biplan.

Six hommes avec crayon et papier observant un homme faisant tourrner manuellement une pièce du moteur d'un avion.

Petit groupe d'hommes avec crayon et papier observant un homme près d'une structure ayant l'apparence du fuselage d'un avion.

trois postes d’entraînement au Canada,

Petit groupe d'hommes observant un homme écrivant au tableau.

Vue aérienne de hangars et de bâtiments en rangée.

à Borden, à Deseronto et à North Toronto.

Silhouette d'un crayon pointant une carte géographique de la région des Grands Lacs dans le sud-est ontarien.

Vue en contre-plongée d'un coin de rue achalandé d'une ville.

En un éclair, le Canada est devenu l’un des principaux endroits

Homme faisant démarrer le moteur d'un avion biplan an tournant rapidement l'hélice.

Avion au décollage vu de derrière.

dans le monde où les pilotes étaient formés.

Avion biplan en vol au-dessus d'une forêt en hiver.

Avion biplan en vol au-dessus de la campagne, une route s'étirant à l'horizon.

Vue du poste de pilotage d'un avion.

Cinq avions biplan volant en formation en V.

Vue d'un camp militaire boueux, un avion en approche en arrière plan.

Avion s'apprêtant à atterrir en campagne.

Quand les États Unis ont commencé à participer à l’effort de guerre,

Groupe d'hommes agitant vigoureusement leur chapeau près d'un drapeau américain flottant au vent.

Camp militaire ou usine où un train avance à faible vitesse, de la fumée s'échappant de la cheminée.

on a déménagé deux de ces établissements à Fort Worth, au Texas,

Groupe de soldats devant et sur un wagon de train immobile.

Train circulant sur une voie ferrée au creux d'une vallée.

mais au début de 1918, la Royal Air Force est rentrée au Canada

Avion biplan étant chargé à l'aide d'une rampe sur la plate-forme d'un camion. L'avion est ensuite séparé en sections pour occuper moins d'espace sur la plate-forme.

et a investi encore davantage dans les unités d’entraînement avancé.

Soldats debout derrière une cloture de bois tirant du pistolet.

Avion au sol, le gouvernail arrière étant actionné.

Gros plan sur le mécanisme de cable et de poulie permettant au gouvernail de bouger.

Cockpit d'avion servant à l'entrainement des pilotes, posé sur un dispositif sur rail et permettant de faire pivoter le cockpit, un homme dans le cockpit s'exerçant au tir, vue de près et ensuite vu de derrière.

Soldat en observant un autre se pratiquant au tir depuis un cockpit d'avion.

À la fin de la guerre, après seulement 21 mois au Canada,

Avion biplan au sol en mouvement, s'apprêtant à décoller.

la RAF avait réussi à recruter plus de 16 000 membres

Deux avions biplan au décollage.

Deux vidéos côte-à-côte, à gauche une femme tape à la machine à écrire, à droite un homme au téléphone.

Groupe de femmes au travail dans un atelier.

Quatre personnes travaillant sur le fuselage d'un avion.

et à former au delà de 3 000 pilotes.

Grand groupe de soldats marchant en formation serrée en été.

Grand groupe de soldats marchant en formation serrée en hiver.

Même si l’espérance de vie d’un pilote pendant la guerre

Avion biplan en vol.

Carcasse d'avion biplan en flammes au sol.

était d’environ trois semaines, ces Canadiens ont servi avec habileté et bravoure.

Avions biplan au-dessus du couvert nuageux en manoeuvres.

Des 27 pilotes des forces alliées

Gros plan sur quatre soldats souriants.

ayant remporté plus de 30 victoires au combat,

Photo d'un homme debout près du pilote d'un avion avec texte superposé «60 victoires Raymond Collishaw».

Photo d'un homme en médaillon avec texte superposé «Albert Desbrisay Carter 28 victoires».

dix étaient Canadiens et trois ont remporté l’honneur

Photo encadrée d'un homme avec texte superposé «33 victoires Frank Granger Quigley».

le plus important en matière de courage, la Croix de Victoria.

Photo de trois hommes avec texte superposé «Alan McLeod», «William Bishop» et «William Barker».

Dessin de la Croix de Victoria en blanc sur fond foncé.

Description

Narration sur des images d'archives évoquant les bouleversements qui ont marqué le recrutement et l'entrainement des aviateurs canadiens lors de la Première Guerre mondiale et l'importance des Canadiens dans les succès de la Royal Air Force (RAF).

Catégories
Médium :
Vidéo
Propriétaire :
Anciens Combattants Canada
Date d’enregistrement :
4 novembre 2015
Durée :
2:06

Droit d’auteur ou de reproduction

Continuer à regarder

Date de modification :