Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Todd Ross : Réussir malgré le harcèlement

Expulsé de la Marine royale canadienne lors de la purge LGBT, Todd Ross a mis à profit ses talents considérables pour bâtir une impressionnante carrière au sein de la fonction publique et a contribué à diriger les efforts visant à obtenir des mesures de redressement du gouvernement fédéral.

Partager cet article sur:
Todd Ross

Ce qui a fait le succès de Todd Ross dans la Marine lui a permis d’avoir une carrière réussie après le service

Todd Ross aimait l’armée depuis son enfance. À l’âge adulte, il excelle dans son poste au sein de la Marine royale canadienne, jusqu’à ce qu’il soit libéré en 1990, sans que ce soit de sa faute, pris dans la purge des membres de la communauté LGBT.

Depuis lors, Todd a mis à profit ses talents et ses compétences considérables pour se bâtir une carrière impressionnante. Il a également contribué à diriger le recours collectif qui a abouti à la présentation d’excuses aux membres de la communauté LGBT et à une indemnisation.

Une vie dans l’armée

Todd Ross s’est joint aux Cadets de l’Armée dans sa ville natale de St. Stephen, au Nouveau-Brunswick, juste avant son 13e anniversaire. « J’ai absolument adoré ça », se souvient-il. Les Cadets l’ont mené en Allemagne, entre autres parmi ses aventures. En vieillissant, il est devenu instructeur d’été au sein de l’organisation.

Il s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes (FAC) immédiatement après l’école secondaire en tant qu’officier d’équipement d’informations de combat de la marine. Il est d’abord basé à la BFC Cornwallis, en Nouvelle-Écosse, puis sur le NCSM Saskatchewan à Esquimalt, en Colombie-Britannique. « J’ai parcouru toute la côte Ouest, de l’Équateur à l’Alaska et à Hawaï », se souvient-il.

Todd a servi avec enthousiasme pendant un an. Il a ensuite attiré l’attention de l’unité d’enquête spéciale des FAC. Lorsqu’il est sorti du placard en 1990, « le livre s’est refermé », dit-il. Après « 18 mois extrêmement stressants », on l’a informé qu’il « n’aurait pas de carrière dans l’armée canadienne. Ce ne fut pas une grande fin », se souvient-il.

Todd a reçu une libération honorable, mais n’était pas admissible aux avantages ou aux services d’Anciens Combattants Canada.

Il en a profité pour parcourir l’Europe en travaillant comme serveur ou dans des magasins de détail. Finalement, il a gravi les échelons jusqu’à la gestion de la vente au détail.

Au milieu des années 1990, Todd vivait à Toronto et il a commencé à travailler pour son député provincial, qui est finalement devenu ministre de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario. « Je me suis retrouvé dans le domaine des soins de santé », résume Todd.

Todd Ross

Todd Ross en 1989

En 2017, il s’est joint au recours collectif visant à obtenir réparation pour la purge de longue date des membres de la communauté LGBT par l’armée. « Un grand nombre de personnes qui avaient été purgées vivaient avec des problèmes de santé mentale et de toxicomanie, dit-il. Les gens ont commencé à demander de l’aide après une longue période où ils ne le faisaient pas, où ils se débrouillaient seuls ».

Il se souvient « de l’idée d’appartenance, de la fierté d’être un vétéran, de la participation aux activités du jour du Souvenir et du rétablissement des liens avec la famille militaire ». Mais en même temps, « ça a fait resurgir des sentiments et des souvenirs qui font mal ».

Todd est devenu l’un des principaux plaignants dans le recours collectif, qui a permis d’obtenir des excuses du premier ministre et une compensation monétaire pour les membres. « J’ai été extrêmement impressionné par la coopération du gouvernement du Canada, de la Cour fédérale et du bureau du premier ministre. La Cour a pris une décision en deux ans – c’est une vitesse record. »

La décision de la Cour fédérale et les excuses du premier ministre ont eu un impact énorme sur la communauté des vétérans. « On a reconnu que de nombreuses personnes avaient vécu avec la honte d’avoir été renvoyées de l’armée, explique Todd. C’était une occasion de guérir et d’aller de l’avant ».

Plus important encore, le règlement signifie que les membres LGBT qui ont libérés lors de la purge peuvent maintenant recevoir des avantages et des services d’ACC.

Dans la collectivité

Aujourd’hui, Todd est un consultant en affaires publiques avec une entreprise florissante. En 2019, lui et son partenaire, Kirk MacKenzie, sont retournés au Nouveau-Brunswick, où ils ont acheté une maison avec vue sur l’océan, à proximité des parents de Todd. Ils ont deux chiens, un Yorkie nommé Tommy et un Poméranien nommé Frankie.

Il est également très actif au sein de sa communauté locale : président de la foire d’automne du comté de Charlotte, président de la Charlotte County Pride et membre du conseil d’administration du Charlotte County Museum ainsi que du comité de l’environnement de la ville de St. Andrews. Au niveau national, il siège au conseil d’administration du LGBT Purge Fund et est président de Rainbow Veterans of Canada. Comme si cela ne suffisait pas, il s’est également mis au curling, lorsque cela est possible compte tenu des restrictions liées à la pandémie.

« Il a été facile de se réinstaller dans la vie rurale et le fait de participer à de nombreuses organisations a été un excellent moyen de rencontrer les gens de la communauté et d’avoir une certaine influence sur ce qui se passe », dit-il.

Conseils pour la libération du service militaire

Todd a quelques conseils pour les membres actuels des FAC dont la libération pourrait se produire dans deux ans.

L’éthique du travail inculquée dans l’armée est un atout, tout comme le fait de savoir travailler en équipe. « Comprenez l’importance de ce que vous faites dans une équipe », dit-il.

Les membres qui approchent de la libération devraient profiter de l’aide et des programmes offerts par ACC et le MDN. « Tirez parti de vos compétences, et cherchez un emploi qui les valorise. Même si votre carrière après le service ne sera pas la même que celle que vous avez faite pendant le service, vos compétences et votre expérience ont toujours de la valeur. »

Todd souligne également l’importance de maintenir des liens avec d’autres vétérans. « Utilisez les médias sociaux pour maintenir des liens avec votre famille militaire, dit il. Ils peuvent vraiment vous aider ».


Remarque : Rainbow Veterans of Canada est l’une des 40 organisations qui ont récemment reçu des fonds du Fonds d’urgence à l’appui des organismes de vétérans. Le Fonds aide les bénéficiaires à couvrir leurs coûts opérationnels, notamment les coûts liés aux baux, aux services publics, à l’administration et aux salaires, et leur permet de continuer à fournir des services importants aux vétérans et à leur famille pendant la pandémie.

Date de modification :