Cheminement

Des héros se racontent

Transcription
Quand je me suis enrôlé, bien ça a été... ça a été une affaire différente parce que tout le monde parlait de la guerre puis... Ça arrivait mais on ne connaissait pas rien de la guerre. Fait que c’était excitant d’aller voir quelque chose, fait qu’on a décidé d’aller s’énerver avec des enrôlements avec les forces armées. De là j’ai été à Trenton, Ontario. J’ai commencé à travailler sur... les engins d’avions, ces affaires-là. Et puis on avait souvent des... réparations à faire, majeures, qui étaient faites par... Ottawa (inaudible). On transportait un moteur ici puis on emmenait les autres là-bas. Et de là l’école que j’étais attaché à, qui était la Air Navigation School, ça a été transféré avec une station qui est arrivée vers... à Rivers au Manitoba. J’ai été longtemps à Rivers. J’ai été au-dessus de deux ans à Rivers. De là, on a été transféré au OTU à Bagotville. J’ai fait de l’entraînement puis de l’administration là à Bagotville. Et de Bagotville, j’ai été transféré à... Je me suis marié et puis... mon épouse était au Manitoba et j’ai été transféré au Manitoba à Gimli. C’était pas une place pour vivre bien, bien. C’était loin de tout. Il n’y avait pas de transport. La plus proche ville c’était Winnipeg mais... te rendre à Winnipeg ça aurait pu te prendre autant de temps que de partir de Winnipeg pour aller à Ottawa quasiment. Il n’y avait quasiment pas de transport, pas de circulation sur la route. Quelques camions, c’est tout. Fait qu’on était pris dans... c’était comme... semblable à un camp d’isolation. Puis de là, j’ai été retourné ici à Ottawa puis à Ottawa, j’ai eu mon licenciement vers la fin de septembre en 44.
Description

M. Garceau se remémore les grandes étapes de sa carrière militaire.

Gaston Garceau

Né à Hull (Québec) M. Garceau fait partie d’une famille de 10 enfants dont 6 joindront les forces armées canadiennes. Après s’être enrôlé dans l’Aviation Royale canadienne, M. Garceau subit un accident au doigt qui l’oblige à faire sa carrière militaire dans le domaine de l’administration, au Canada. Il ne verra pas le front ou même l’Europe avant de devenir président national de la Légion canadienne après la Seconde Guerre mondiale.

Catégories
Médium :
Vidéo
Propriétaire :
Anciens Combattants Canada
Durée :
2:18
Personne interviewée :
Gaston Garceau
Guerre ou mission :
Seconde Guerre mondiale
Emplacement géographique :
Canada
Branche :
Aviation

Droit d’auteur ou de reproduction

Continuer à regarder

Date de modification :