Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Sommaire de la recherche / juin 2017

Bien-être des vétérans de la Force régulière : conclusions des EVASM 2016

La santé et le bien-être des vétérans canadiens sont une priorité pour Anciens Combattants Canada. L’analyse des données d’enquête recueillies à intervalles réguliers permet au Ministère de mieux comprendre leurs besoins et d’y répondre.

Sur quoi porte cette recherche?

Les travaux de recherche s’inscrivent dans le cadre du programme de recherche Études sur la vie après le service militaire (EVASM) qui vise à nous aider à mieux comprendre l’expérience en matière de transition des vétérans au Canada lorsqu’ils passent de la vie militaire à la vie civile. Les constatations des études servent à établir les programmes et les services destinés à favoriser le bien-être des vétérans et de leur famille. Elle décrit la santé et le bien-être de 60 000 vétérans de la Force régulière qui ont été libérés entre 1998 et 2015. 

Comment les chercheurs ont-ils procédé?

En 2016, 2 755 vétérans de la Force régulière (libérés entre 1998 et 2015 et au grade d’entrée) ont pris part à un sondage téléphonique de Statistique Canada. Les chercheurs ont analysé les données de cette enquête pour mieux comprendre la transition de la vie militaire à la vie civile, notamment en ce qui concerne la santé et le bien-être. L’analyse a porté sur six indicateurs de bien-être : la santé, l’emploi (activité principale), les finances, les indicateurs sociaux, les services de santé et la famille.

Qu’ont découvert les chercheurs?

Environ la moitié (52 %) des personnes interrogées ont déclaré avoir eu de la facilité à s’adapter à la vie civile, tandis qu’un tiers (32 %) ont déclaré avoir eu des difficultés. Plus précisément :

  • Les officiers ont effectué la transition plus facilement que les militaires du rang subalternes et supérieurs.
  • Ceux qui ont été libérés dans les dernières années (entre 2012 et 2015) ont eu un taux d’ajustement difficile plus élevé que ceux qui ont été libérés plus tôt.
  • Les vétérans ont déclaré des maladies chroniques, notamment l’arthrite, la dépression, l’anxiété et le trouble de stress post-traumatique, à des taux de prévalence plus élevés que les Canadiens.
  • Ils ont également signalé des taux plus élevés que les Canadiens pour d’autres affections, notamment les problèmes auditifs, la douleur et la limitation d’activité.
  • La plupart des vétérans étaient employés.
  • Le taux de chômage des vétérans est similaire à celui des autres Canadiens (environ 8 % chacun).
  • Bien que certains vétérans aient eu un faible revenu, le taux était inférieur à celui des Canadiens d’âge et de sexe comparables. Sept vétérans sur dix se disent satisfaits de leurs finances.
  • Les vétérans ont le même taux de stress que les Canadiens, mais ils sont moins satisfaits de leur vie et de leur participation à la vie communautaire.
  • La plupart des familles ont consulté un médecin de famille au cours de l’année précédant l’enquête, et près de la moitié d’entre elles recevaient des services d’Anciens Combattants Canada.
  • La plupart des vétérans ont déclaré que la transition de la vie militaire à la vie civile était facile pour leur partenaire et leurs enfants, bien que certains aient fait état de difficultés.

Source :

VanTil, L.D., Sweet, J., Poirier, A., McKinnon, K., Sudom, K., Dursun, S., Pedlar, D. Bien-être des vétérans de la Force régulière : conclusions des EVASM 2016. Charlottetown (Î.-P.-É.) : Rapport technique de la Direction de la recherche d’Anciens Combattants Canada. 23 juin 2017.

http://publications.gc.ca/site/fra/9.844250/publication.html

Date de modification :