Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Résumé de recherche / août 2020

Caractérisation des déterminants professionnels, démographiques et de santé chez les vétérans réservistes canadiens et le lien avec une auto-évaluation de la santé médiocre

L’auto-évaluation de la santé (AES) est un indicateur utile de l’état de santé général de certaines populations et peut être utilisée pour proposer des interventions aux vétérans après leur service militaire. Cependant, il existe peu de publications portant sur l’AES parmi les vétérans de la Force de réserve canadienne et sur ses liens avec les caractéristiques démographiques, sanitaires et professionnelles de ce groupe particulier.

Quel est l’objet de cette recherche?

Ce document de recherche examine l’auto-évaluation de la santé des vétérans de la Force de réserve canadienne et les répercussions de certains facteurs sur leur santé. Les facteurs examinés comprennent leurs renseignements démographiques (p. ex., l’âge à la libération, le sexe, le niveau d’éducation et l’état civil); les caractéristiques du service militaire (p. ex., la durée du service, le grade à la libération et le type de libération); et la classe de la Force de réserve (c.-à-d. la classe A/B ou C). 

Comment les chercheurs ont-ils procédé?

Les chercheurs ont examiné les données de l’Enquête sur la vie après le service militaire (EVASM 2013) afin d’évaluer l’association entre les caractéristiques démographiques, la santé physique, la santé mentale et les caractéristiques du service militaire et l’auto-évaluation de santé des vétérans des différentes classes de la Force de réserve. Les vétérans de la Force de la réserve inclus dans l’enquête avaient été libérés entre 2003 et 2012.

Ce que les chercheurs ont constaté...

  • L’étude portait sur 922 vétérans de la Réserve de classe C et 476 vétérans de la Réserve de classe A/B.
  • La prévalence globale d’une auto-évaluation de santé médiocre était plus élevée chez les vétérans de la Réserve de classe C (13 %) que chez les vétérans de la Réserve de classe A/B (7 %)
  • Le taux d’auto-évaluation de santé médiocre chez les vétérans de la Réserve de classe A/B était plus élevé si :
    • le diplôme d’études secondaires était leur niveau d’éducation le plus élevé;
    • ils avaient principalement fait état de problèmes de santé physique (diabète, arthrite, obésité, tabagisme quotidien).
  • La probabilité d’une auto-évaluation de santé médiocre était plus élevée chez les vétérans de la Réserve de classe C si :
    • ils étaient célibataires;
    • ils étaient plus de 50 ans, alors que l’âge n’était pas significatif pour la classe A/B;
    • ils avaient fait état à la fois de problèmes de santé physique (arthrite, problèmes de dos, obésité) et de problèmes de santé mentale (dépression, anxiété, ESPT);
    • ils avaient été libérés pour raisons médicales, ce qui est rare parmi la classe A/B.

Source

Reyes, J., Sweet, J., MacLean, M. et al. Characterization of occupational, demographic and health determinants in Canadian reservists veterans and the relationship with poor self-rated health. Health Qual Life Outcomes 18, 274 (2020).

https://hqlo.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12955-020-01516-8 (En anglais seulement)

Date de modification :