Greyeyes

David Greyeyes, de la Saskatchewan, commença son service comme instructeur des troupes canadiennes de renfort en Grande-Bretagne. L'ancien producteur de céréales de la bande des Cris de Muskeg Lake fut promu lieutenant et commanda un peloton de mortiers en Italie. (David (Greyeyes) Steele)

Athlète, soldat, agriculteur, ancien chef de la réserve de Muskeg Lake, Saskatchewan, et finalement directeur des Affaires indiennes pour les régions des Maritimes et de l'Alberta. Pour ses longs et dévoués services à son peuple et souvent dans des circonstances difficiles.

Citation de l'Ordre du Canada 77

Au cours de ses six années de service dans les Forces armées canadiennes, David Georges Greyeyes a servi dans sept pays européens et rempli diverses fonctions militaires de plus en plus exigeantes. Producteur de céréales de la bande des Cris de Muskeg Lake, en Saskatchewan, Greyeyes s'est enrôlé en juin 1940, à l'âge de 25 ans; deux de ses frères et une soeur ont aussi servi.

Dès le début, cette recrue des Prairies excella dans l'usage des mitrailleuses et des fusils, ainsi que dans l'instruction. Il fut bientôt choisi pour se joindre au personnel d'instruction d'une unité de renfort de mitrailleuses. Pendant plus de deux ans, le sergent donna des cours d'instruction avancée en armements aux renforts qui arrivaient du Canada en Grande-Bretagne. Il fut ensuite muté en Colombie-Britannique pour suivre un programme de formation d'officier et, cinq mois plus tard, il entreprit un second voyage en Grande-Bretagne - cette fois à titre de lieutenant.

Pendant les 17 mois qui suivirent, Greyeyes servit sur le champ de bataille comme commandant de peloton au sein du Saskatoon Light Infantry (SLI). Il combattit d'abord en Sicile, et il a aussi servi en Italie continentale, dans le nord de l'Afrique, en France, en Belgique et aux Pays-Bas. Au cours de la campagne d'Italie, le lieutenant Greyeyes obtint la Croix militaire grecque (troisième classe) pour bravoure pour son aide à la Brigade de montagne grecque. Il fut l'un des 14 Canadiens, dont certains étaient membres de son peloton, à recevoir cette décoration.78

La Brigade grecque fut affectée au Corps canadien pour acquérir une expérience de combat en septembre 1944, au moment même où les Alliés se préparaient à lancer une offensive contre Rimini. Le 14 septembre, la brigade, appuyée par une compagnie de mitrailleurs et une compagnie de mortiers du SLI, reçut la mission de protéger le flanc droit de la 1re Division d'infanterie canadienne pour l'attaque de l'autre côté de la rivière Marano. Greyeyes dirigea l'un des quatre pelotons de mortiers. Le feu ennemi se faisait persistant, mais la brigade réussit à nettoyer plusieurs positions fortes de l'ennemi, avec plus de 100 pertes. Une semaine plus tard, après s'être frayés un chemin à travers un terrain d'aviation plein de mines, ils occupèrent Rimini, et l'on hissa les drapeaux de la Grèce et du Canada au-dessus de l'hôtel de ville.

Le lieutenant Greyeyes a été en poste dans sept pays européens au cours de ses six années de service. Ses qualités de chef de file se manifestèrent aussi après la guerre. Greyeyes devint chef de sa bande, directeur régional des Affaires indiennes et membre de l'Ordre du Canada. (David (Greyeyes) Steele)

Aujourd'hui, Greyeyes se souvient que la « route » vers Rimini était désolée et ravagée. Il précise que cette région de l'Italie, le long de la côte centrale de l'est, « est très peuplée ... c'est réellement une ville continue. »79 Les habitants, ajoute-t-il, « étaient tous partis se réfugier à la campagne. La destruction était considérable. »

Lorsque la guerre prit fin en Europe, Greyeyes se porta volontaire pour servir sur le théâtre de guerre du Pacifique. Le Japon capitula et il fut cantonné avec la Force d'occupation de l'Armée canadienne en Allemagne à titre d'officier du renseignement avec les Royal Winnipeg Rifles.

Une fois rentré au pays, Greyeyes retourna à l'agriculture et épousa une collègue ancienne combattante, Flora Jeanne, qui avait servi dans la division féminine de l'ARC au Canada. Elle fut l'une des premières Autochtones à s'enrôler dans l'aviation. David Greyeyes travailla ensuite pour les Affaires indiennes, devenant directeur des régions des Maritimes et de l'Alberta, puis de la Saskatchewan. Il fut le premier Autochtone canadien a être nommé directeur régional des Affaires indiennes. Pendant un certain temps, il fut aussi chef de la bande Muskeg Lake.

Reconnu pour son dévouement dans diverses activités sportives, particulièrement le soccer, Greyeyes fut intronisé au Temple de la renommée des sports de la Saskatchewan en 1977. La même année, son pays l'honora - il fut nommé membre de l'Ordre du Canada.

Date de modification :