Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Seconde Guerre mondiale

1939 – 1945

La Seconde Guerre mondiale a débuté en 1939, lorsque l’Allemagne a envahi la Pologne, et a pris fin en 1945, au terme de six années de féroces combats. Plus d’un million de Canadiens et de Terre-Neuviens ont servi pendant cette guerre, au pays et dans le monde entier, et plus de 45 000 de nos braves hommes et femmes en uniforme ont perdu la vie et 55 000autres ont été blessés.

Transcription

La Seconde Guerre mondiale a été un chapitre déterminant de l’histoire de notre pays. Plus d’un million d'hommes et de femmes canadiens ont servi en uniforme pendant cet âpre conflit qui a fait rage sur terre, sur mer et dans les airs de septembre 1939 à août 1945.

Des combats sur les champs de bataille au soutien de l’effort de guerre sur le front intérieur, le Canada s’est tenu aux côtés de ses alliés pour aider à défendre la paix et la liberté.

En cette Semaine des vétérans, nous rendons hommage aux innombrables Canadiens ordinaires qui ont fourni leur part d’efforts pendant la Seconde Guerre mondiale et qui ont accompli des choses extraordinaires.

Mais par contre, je n'étais pas intéressé ni à l'Armée, ni à la Marine, c'était, je voulais voler! Intervieweur : Votre choix était fait depuis le tout jeune âge? Depuis très jeune, c'était pilote que je voulais être, mais, quand on m'a enrôlé, on m'a dit tu es enrôlé comme personnel naviguant. C'est nous autres qui va décider si tu es pilote, navigateur ou télégraphiste.

J'ai été sur la Citadelle, au pied de la Citadelle, là j'ai été m'enrôler. Je suis arrivée, j'ai dit : « Moi, je suis une orpheline. Je travaille pour ma nourriture, mais je vaux plus cher que ça. Puis je m'en vais dans l'armée. » Elle m'a dit : « Quel âge que t'as ? » J'ai dit : « J'ai dix-huit ans. » Elle a dit : « Si tu veux travailler, puis étudier, puis bien te conduire, il y a de l'avenir pour toi dans l'armée. »

« Aujourd’hui, c’est le jour de la Victoire en Europe. Vive la paix et la liberté. »

On a entendu les gars qui criaient à l'extérieur, moi j'étais en dedans, ils criaient la guerre est finie! La guerre est finie! Moi j'ai dit Oh my God, je m'en vais chez nous voir mon père, ma mère, mes frères, mes sœurs, avec mes deux jambes et mes deux bras. Comment je peux oublier le 5 de mai? C'était le plus beau jour de ma vie.

Premièrement, on était à Oldenburg. Et puis là, tout le monde était content, il n'y a pas de doute. Mais pas rien que nous autres, les Allemands avec. Tu voyais un bicycle à gaz avec un Canadien et un Allemand ensemble, ça se promenait en ville puis ils fêtaient! Les Canadiens et les Allemands fêtaient ensemble. Les officiers ont modéré ça, ça va faire. Mais c'est ça que j'ai trouvé de plus surprenant de voir, on se battait un contre l'autre et là on était chums chums.

Finalement, la guerre a fini le huit mai, on est sorti de là le treize. Je m’en souviens comme si c’était hier. Quand j’ai vu le premier bombardier arriver à cinq heures moins quart, et puis là ça été une joie énorme.

Intervieweur : Est-ce que vous vous rappelez de ça cette journée-là, quand la bombe a explosé dans les journaux, est-ce que vous avez lu? Non, je n’ai pas regardé les journaux. Quand j’ai arrivé en ville, à Ottawa, par exemple, sur la rue Sparks, c’était des papiers partout. Je savais qu’il s’était passé quelque chose, mais je ne savais pas quoi. Tout le monde était sorti et célébrait avec du papier de toilette n’importe quoi, ils jetaient tout ça par les fenêtres, ils étaient contents, tout était fini. C’est de même que je l’ai su.

Il y avait une journée civile, qu'ils appellent, civique, quelque chose comme ça là. Là, ils avaient donné congé à tout, avait beaucoup de monde. Les frères et tout ça, les sœurs étaient là. Pis « Nos p'tits Canadiens... », puis tout ça, « Ils arrivent... » Mais moi, j'ai pas resté à la Citadelle. Mon père, ma mère, puis mes frères. Mes frères, mes sœurs aussi. Il y avait un party à maison. Puis mon père avait mis le drapeau sur la rue de Lasalle, il avait attaché un câble là, puis il avait mis les drapeaux anglais, puis le drapeau français, puis les décorations de la fête étaient là.

La plus grande joie que je peux avoir ressenti, c’est quand la guerre a fini. À huit heures, on prend un message sur le radio, tout ça : toutes les armées du nord de l’Allemagne, partout, s’avaient rendues sans condition. Imaginez-vous quelle joie… « C’est fini. » Interviewer : On doit se sentir tellement léger tout d’un coup. Ah oui ! Je me rappelle, j’étais, j’avais la justement la Bren dans ce temps-là. Et puis j’étais sur un petit pont, puis j’ai tiré trrrrrrrrrttt. Je l’ai tout de suite vidé dans l’eau. « La guerre est finie ! »

Il y a 75 ans, le conflit le plus sanglant de l’histoire de l’humanité prenait finalement fin. La Seconde Guerre mondiale a eu une incidence énorme sur le Canada, transformant à la fois notre société et notre place dans le monde en tant que membre important de la communauté internationale.
Mais les contributions de notre pays à la victoire ont eu un prix élevé : plus de 45 000 Canadiens ont perdu la vie et plus de 55 000 ont été blessés.

Nous serons toujours reconnaissants à tous ceux et celles qui ont servi et se sont sacrifiés pendant la Seconde Guerre mondiale. Nous nous souviendrons.

Nous leur serons à jamais redevables. Mais nous nous souviendrons d’eux. N’oublions jamais.


Batailles de la Seconde Guerre mondiale

Page principale des batailles et des phases

Histoires de la Seconde Guerre mondiale

Page principale des personnes et des histoires

Ressources d'apprentissage

Page principale des ressources d'apprentissage

Plan de leçon : 8 à 11 ans

Je me souviens de la campagne d’Italie

Sensibiliser davantage les jeunes aux efforts du Canada lors de la campagne d’Italie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Plan de leçon : 8 à 12 ans

Un jour meurtrier

Sensibiliser davantage les jeunes au 75e anniversaire du raid sur Dieppe qui a eu lieu pendant la Seconde Guerre mondiale et rappeler les sacrifices et les réalisations des Canadiens.

Plan de leçon : 12 à 18 ans

À la découverte de la bataille de l'Atlantique

Aider les élèves à mieux comprendre la participation du Canada à la bataille de l'Atlantique en répondant à des questions de compréhension de lecture.


Monuments commémoratifs de la Seconde Guerre mondiale

Page principale des monuments commémoratifs

CHRONOLOGIE DES ÉVÉNEMENTS

1er septembre 1939

L’Allemagne envahit la Pologne et des combats éclatent alors en Europe.

3 septembre 1939

Début de la participation de la Grande Bretagne à la Seconde Guerre mondiale et de la bataille de l’Atlantique

10 septembre 1939

Début de la participation officielle du Canada à la Seconde Guerre mondiale

19 août 1942

Les Canadiens participent au raid sur Dieppe

10 juillet 1943

Les forces alliées arrivent en Sicile

6 juin 1944

Les forces alliées arrivent en Normandie le jour J

5 mai 1945

Les Canadiens libèrent les Pays-Bas

8 mai 1945

Jour de la Victoire en Europe : Fin officielle de la Seconde Guerre mondiale en Europe

15 août 1945

Jour de la Victoire sur le Japon : Fin officielle de la Seconde Guerre mondiale


Le programme d’hommage aux vétérans de la Seconde Guerre mondiale

Le programme d’hommage aux vétérans de la Seconde Guerre mondiale honore les sacrifices et les réalisations des vétérans canadiens de la Seconde Guerre mondiale.


Date de modification :