Recherche

Recherche

(recherche avancée)
Options de recherche avancée

Résultat de recherche

200 résultat(s) pour votre recherche -
Le 6 juin 1944, le débarquement

Le 6 juin 1944, le débarquement

M. Doiron se parle de son débarquement sur une plage de Normandie le 6 juin 1944, des obstacles, de la résistance allemande.

La modification des véhicules avant le débarquement

La modification des véhicules avant le débarquement

M. Doiron décrit des modifications subies par les véhicules avant le débarquement de Normandie.

Les bas de laine de la Croix-Rouge

Les bas de laine de la Croix-Rouge

M. Doiron parle des bas de laine distribués par la Croix-Rouge.

Cacher les lumières en Angleterre

Cacher les lumières en Angleterre

M. Doiron explique l’importance de ne pas utiliser de lumière pour révéler notre position durant la nuit.

La traversée en Angleterre

La traversée en Angleterre

M. Doiron relate sa traversée de l’Atlantique en 11 jours à bord de l’Ile-de-France. En raison de l’odeur d’huile, plusieurs ont été malades. À leur arrivée en hiver 1942, ils ont été transférés à Aldershot, en Écosse, pour la suite de l’entraînement.

Entraînement au Nouveau-Brunswick

Entraînement au Nouveau-Brunswick

M. Doiron raconte que beaucoup d’Acadiens de sa région se sont enrôlés ensemble et ont fait l’entraînement dans les Maritimes.

« C’est fini. »

« C’est fini. »

M. Leblanc nous raconte le jour de la capitulation inconditionnelle des Allemands.

Noël 1944

Noël 1944

Malgré la trêve, Noël dans les tranchées n’a pas été de tout repos.

Pièges

Pièges

Pour les Allemands, tout pouvait devenir un piège, un porte, un livre, un corps… Les Alliés devaient donc se méfier.

Difficultés et remords de conscience

Difficultés et remords de conscience

À la guerre, les difficultés sont multiples. M. Leblanc nous raconte ici comment la survie passait souvent par la débrouillardise, tout en menant parfois aux regrets.

L’odeur de la paille

L’odeur de la paille

Les odeurs peuvent souvent nous ramener loin dans nos souvenirs. Pour M. Leblanc c’est celle de la paille brulée qui le ramène à la guerre.

Respect des conventions

Respect des conventions

À la guerre, certaines règles d’engagement et autres conventions doivent être respectées par les belligérants, surtout lors de la capture de prisonniers. Malheureusement, nous dit M. Leblanc, la haine et la rage l’emportaient parfois sur la raison…

Date de modification :